#27 – Une cause de tragédie féminine

Bien être et santé.

Le cancer des ovaires touche environ 4500 femmes par an.
Le taux de mortalité est proche de 75%.
C’est la cinquième cause de décès.
Même si le diagnostic est précoce, les chances de guérison sont de 90% à 5 ans.
Il n’existe pas de test précis de dépistage.

Lorsque le cancer se manifeste, il a déjà une taille importante, surtout rendu possible parce qu’il est particulièrement silencieux.

Même après un premier traitement réussi par chirurgie et chimiothérapie, il y a 50 à 80% de récidive,
d’où l’importance de la surveillance.

Une simple échographie est capable de détecter une anomalie ovarienne.

Mesdemoiselles et Mesdames, si vous êtes confrontées à des symptômes persistants pouvant être en rapport avec la sphère génitale,
soyez vigilantes si vous vous trouvez face à un médecin traitant aux attitudes laxistes.

Je le répète, des symptômes persistants au delà de 15 jours,
que ce soit après un début d’affection ou après un traitement, ce n’est pas du tout normal,
que ce soit pour ce sujet, comme pour tous les autres.

Il faut réagir vite et se démener pour imposer des explorations médicales approfondies.
De toutes manières, ça coûte toujours moins cher que lorsqu’il faut rattraper le « coup ».

Pour en savoir plus, prendre connaissance du dossier Grossesse et cancer de l’ovaire.

Pour la vidéo sur le Cancer des ovaires, c’est en principe jusque jeudi 12 mars 2009.

Corpore Sano / Bien être et Santé – sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*