2CV, la voiture du futur

C’est l’histoire d’un mec, un jour qui a dit : « Je veux une voiture accessible à n’importe quel quidam. Il doit pouvoir la conduire sans ôter son chapeau et les oeufs qu’il transporte ne doivent pas casser du fait des secousses. Et puis faut qu’il puisse trimbaler des patates… beaucoup de patates, pour ses omelettes. Débrouillez vous les p’tits gars mais je veux cette caisse demain matin sur mon bureau »[1]

J’extrapole un peu mais c’est en substance le cahier des charges reçu par les concepteurs de la 2CV Citroën, aka la Deudeuche.

De là, est née la 2CV, seule bagnole à défier les lois de la physique. Elle a vu le jour en 1939, après la mise au point de 49 prototypes.

Depuis sa création, cette voiture d’exception a été vendue à des millions d’exemplaires. Sa fabrication a stoppé au début des années 1990. Quelques allumés continuent de la faire vivre.

A ce propos, certains sont plus allumés que d’autres. Matez :

Perso, ce modèle est mis en vente, j’achète. Pas vous ?

Notes

[1] En vrai, c’est Pierre-Jules Boulanger a dit au directeur du personnel de Citroën, Brogly : Faites étudier par vos services une voiture pouvant transporter deux cultivateurs en sabots, cinquante kilos de pommes de terre ou un tonnelet à une vitesse maximum de 60 km/h pour une consommation de tois litres d’essence aux cent. En outre, ce véhicule doit pouvoir passer dans les plus mauvais chemins, il doit être suffisamment léger pour être manié sans problèmes par une conductrice débutante. Son confort doit être irréprochable car les paniers d’oeufs transportés à l’arrière doivent arriver intacts. Son prix devra être bien inférieur à celui de notre Traction Avant et, enfin, je vous précise que son esthétique m’importe peu.

Giskette

Geekette coquette avec un chat et un gros défaut... mes parents : je m'appelle Gisèle

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*