L’alimentation : un allié de taille pendant le deuil

Alimentation et Santé

Il n’y a malheureusement aucun régime spécifique qui puisse accélérer le deuil ou atténuer l’intensité de la tristesse que vous ressentez après le décès d’un être cher. Cependant, une alimentation saine peut vous aider à maintenir votre état de santé et à prévenir les maladies qui peuvent découler de l’affaiblissement du système immunitaire pendant cette épreuve douloureuse.

Les antioxydants pour neutraliser les radicaux libres

Vous avez réalisé les différentes formalités administratives, vous avez organisé les obsèques, vous avez témoigné votre reconnaissance à ceux qui vous ont réconforté avec une belle carte de remerciement (sur https://remerciementdeces.fr/)… Il est désormais temps de vous consacrer à votre douleur et aux bons réflexes à adopter pour remonter la pente sans y laisser des plumes.

Notre organisme fabrique des molécules appelées « radicaux libres » qui peuvent causer des dommages aux cellules, provoquer un vieillissement prématuré et altérer votre qualité de vie au quotidien. S’il n’y a pas vraiment de moyen d’arrêter complètement la production de ces radicaux libres, certains aliments et nutriments nous permettent d’en réduire l’effet destructeur, notamment en période de deuil où l’organisme est éprouvé par les émotions. Il s’agira donc de consommer des aliments riches en antioxydants. On favorisera donc les bêta-carotène (abricots, brocoli, carottes, pêches, citrouille, épinards, patate douce), la vitamine C que l’on retrouve dans l’orange, le kiwi, le poivron, la tomate et le brocoli ainsi que la vitamine E (margarine, noix et graines, huiles végétales, germe de blé).

Les glucides pour calmer les émotions trop intenses

Les glucides sont liés à la sérotonine, une substance chimique produite par le cerveau qui stimule l’humeur. Les études ne sont pas encore formelles, mais il semblerait que les envies soudaines de glucides soient liées à une faible activité sérotoninergique. Les glucides peuvent donc vous aider à améliorer votre humeur et à réduire votre irritabilité, mais cela ne veut pas dire qu’il faut surconsommer tous les aliments sucrés que vous pouvez trouver dans le commerce. Choisissez vos glucides le plus judicieusement possible. Limitez les aliments sucrés et optez pour des glucides complexes (comme les grains entiers) plutôt que pour de simples glucides provenant de friandises transformées comme les gâteaux, les biscuits et les glaces. Les fruits, les légumes et les légumineuses contiennent également des glucides et des fibres saines qui peuvent vous aider à reprendre du poil de la bête.

Les aliments riches en protéines stimulent la vigilance

Les aliments riches en protéines comme la dinde, le thon et le poulet contiennent un acide aminé appelé « tryptophane » Ce dernier aide l’organisme à fabriquer la sérotonine. Intégrez au moins une source de protéines dans chacun de vos repas. Si vous faites de l’exercice, le fait de consommer des protéines va également prévenir la fonte musculaire conséquente à l’affaiblissement général de votre organisme pendant votre deuil. Les bonnes sources de protéines saines comprennent les haricots et les pois, le bœuf maigre, le fromage blanc faible en gras, le poisson, le lait, la volaille, les produits de soja et le yogourt.

La vitamine D pour prévenir les effets de la sédentarité

Bien que cela ne soit pas conseillé, le deuil implique souvent une certaine sédentarité. On a moins envie de sortir de chez soi et de voir du monde… ce qui peut se traduire par un manque de vitamine D car le corps est rarement exposé au soleil. Les récepteurs de la vitamine D se trouvent dans tout l’organisme, y compris dans le cerveau. Dans une autre étude récente, des chercheurs de l’Université de Toronto ont remarqué que les personnes qui présentaient des symptômes de dépression et de deuil se sentaient « mieux » en comblant leur carence en vitamine D. C’est également le cas pour ceux qui souffrent de dépressions saisonnières. Evidemment, le meilleur moyen de combler son manque en vitamine D est de s’exposer raisonnablement au soleil en prenant soin de mettre un écran total. Certains aliments peuvent vous aider en ce sens comme les maquereaux, les sardines, le saumon, le thon, le chocolat noir, l’huile de foie de morue et le lait.