Bien être et santé #14 – La prostate

Les femmes ont leurs problèmes …., dont la ménopause, et nous les hommes, la prostate.
Je dis ça parce que ces deux phénomènes interviennent à peu près dans les mêmes tranches d’âges.

La prostate est une glande volumineuse impliquée dans la sécrétion du liquide composant le sperme, sous la vessie, en avant du rectum et au carrefour des voies génitales et urinaires.

Son affection est variablement ressentie par nous, les hommes.

La prostate est touchée par trois affections :
– l’infection, autrement appelée prostatite
l’adénone
– le cancer.

L’adénome est une hypertrophie bénigne se traduisant par une augmentation de volume.
Parfois sans symptômes, il est souvent source de troubles urinaires.

Le cancer se développe très lentement.
Lorsqu’il évolue, il risque de s’étendre aux organes voisins.
Découvert tardivement, il risque de donner des métastases sur des organes vitaux.
Lors de l’ablation de la prostate, les nerfs de l’érection peuvent subir des dommages et provoquer une impuissance.

Cette affection n’est pas réjouissante et donc, comme je le fais remarquer souvent, il faut être attentif à soi-même, de la même façon qu’on peut l’être vis à vis des autres ou de sa voiture, que sais je.

Les moyens d’investigation d’affection de la prostate sont le toucher rectal et le dosage PSA (antigène prostatique spécifique), lequel permet de diagnostiquer et de suivre l’évolution d’un cancer. Un dosage normal du PSA n’exclut pas la présence d’une tumeur.
De la même manière, un taux élevé de PSA ne signifie pas automatiquement la présence d’un cancer. Pour en être sûr, une biopsie doit être pratiquée.
Pour compléter le bilan, si nécessaire, il y a scanner, IRM, scintigraphies, etc…..

Pour faire l’état des lieux, si je puis dire, il faut observer les évènements suivants :
– envies fréquentes d’uriner (sauf si vous ingérez beaucoup de liquides)
– faiblesse du jet
– difficulté à démarrer le jet
– sensation de mauvaise vidange de la vessie
– gouttes retardataires
– brûlure en urinant
– douleur en urinant
– présence de sang
– douleurs en position assise
– douleur dans le bas ventre, empêchant de s’asseoir, irradiant vers l’anus, tremblements et frissons (prostatite).

Pour traiter les troubles de la prostate, on constate que les produits existants sur le marché (hors médicaments), comportent généralement :
– Vitamines A, B6, C, E, F
– magnésium
– zinc
– cuivre
– sélénium, etc…
– racine d’ortie – graines et huile de courge, ce qui confirme que, une fois de plus, l’organisme se doit d’être correctement minéralisé pour faire face à toutes sortes de dégradation.

L’une des causes de dégradation dangereuse, est le tabac.
En effet, le tabac, notamment la nicotine, consomme / détruit la vitamine C dans l’organisme, à raison de 25 mg par cigarette, mais aussi les oligo-éléments et les minéraux.
Si vous fumez 20 cigarettes par jour, vous détruisez 500 mg de vitamine C.
Donc, pour maintenir votre organisme à niveau, pour rester en « bon état », il faut ingérer 500 mg de vitamine C par jour.

Pour les oligo-éléments et minéraux, la destruction est difficile à évaluer mais nul doute que c’est aussi désastreux que la vitamine C.

Donc, le tabac est une saloperie qui permet l’installation, jour après jour, de saloperies et de problèmes vitaux.

Dans cette affaire comme dans d’autres, la vigilance personnelle est tout à fait essentielle, ne pas en avoir, c’est se mettre en danger.
Bien entendu, chacun fait ce qu’il veut à ses risques et périls.

Bonne santé.
A bientôt.

Corpore Sano / Bien être et Santé – sommaire

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*