Bien être et santé #16 – Le Guarana

Je crois utile de donner à connaître le Guarana, cette plante méconnue sous nos « latitudes »

Elle est amazonienne, dont le nom botanique est « Paullinia Cupana ». Sa propriété principale est de contenir de la guaranine, ayant à peu près les mêmes propriétés que la caféine et le thé, mais avec une assimilation bien différente dans l’organisme.

La reconnaissance officielle des propriétés thérapeutiques du Guarana et de ses indications doit beaucoup aux thèses de pharmacie soutenues par 3 Docteurs : Carneiro, Blet et Manaud, au cours du vingtième siècle.

De la thèse du Docteur Carneiro (en 1923), il faut retenir : « Le Guarana stimule l’organisme sans être un excitant, comme certaines boissons telles que le café ou le thé, car la guaranine n’est pas assimilée brutalement mais, au contraire, progressivement« .

Le Docteur Blet (en 1983) dit : »la consommation du Guarana, même en grande quantité, ne se révèle pas toxique et ne provoque pas d’irritation intestinale ».

Le Docteur Manaud (en 1986) dit : »les agents actifs du Guarana sont absorbés très lentement par l’intestin, environ six heures ».

Si vous optez pour la consommation du Guarana, je vous conseille de suspendre celle du thé ou du café, si c’est généralement le cas, pour bénéficier de l’effet retard et ainsi ne pas rajouter une « excitation » supplémentaire qui pourrait s’avérer nuisible.
Comme tout produit alimentaire, la modération s’impose.

Par ailleurs, compte tenu de la diffusion progressive dans l’organisme (environ six heures), je conseille sa consommation, le matin, comme s’il s’agissait de vitamine C qui s’élimine dans les urines dans un laps de temps d’environ six heures (aussi).
Car, en fait, le but recherché est d’être efficient tout au long de la journée, pour la plupart de nos concitoyens.
Si vous exercer une profession la nuit, c’est à vous de voir.

Le Guarana est commercialisé librement, en principe, dans les magasins de diététique, mais aussi, dans d’autres, comme « Natures et découvertes », mais aussi, sur leur site, au prix de 21,50 euros pour 70 grammes.

La posologie tourne aux alentours de 1 à 2 grammes, conseillée avant le repas mais, si c’est sous forme de poudre, ça peut se mélanger à du yaourt.
Car, après tout, c’est un nutriment comme un autre.
En tous cas, il n’est pas interdit de demander l’avis de la personne en charge dans l’établissement vendeur, sur la façon de le consommer.

Et améliorer vos connaissances sur cette bonne plante

A bientôt.

Corpore Sano / Bien être et Santé – sommaire

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*