Carte bancaire : fraude/sécurité/recours/responsabilité

La Carte Bancaire dynamique arrive et fait l’objet d’ultimes expérimentations à l’initiative de plusieurs établissements bancaires, notamment le Groupe BPCE

Cette carte a été développée par Oberthur technologies

La dynamique concerne le cryptogramme à 3 chiffres situé à l’arrière de la carte

La carte est dotée d’une batterie capable de fonctionner au moins 3 années, le temps de détention avant son renouvellement

Pour l’heure, les 3 chiffres varient toutes les heures voire toutes les 20 minutes. La fréquence de variation du cryptogramme est programmable

Chaque carte est synchronisée avec un serveur de la banque et le cryptogramme est unique pour chaque carte et donc, toute autre carte n’a, en aucun cas, le même cryptogramme

60% de la fraude se produit sur Internet et ce système participera à son barrage, ce qui n’exclut pas de maintenir notre vigilance avec les conseils ci-après, sachant que, hors de France, l’usage des CB avec puce électronique n’existe pas encore

 

La fraude à la carte bancaire est en pleine extension et se manifeste par 3 raisons principales

  • la contrefaçon
  • le vol de la carte
  • le vol du N° de carte, de la date d’expiration et du cryptogramme (au verso)

CB-Infographie_Fraude

Prenez les précautions énumérées dans le billet  CB et la sécurité ?

Et en attendant    Le déploiement imminent d’une carte bancaire dynamique

Vérifier la présence d’une interface, selon le site          

  • Verified by visa
  • 3D secure pour les cartes Visa et Mastercard
  • Mastercard SecureCode pour les cartes Mastercard
  • Ainsi que les symboles justifiant que l’on se trouve sur une page sécurisée : logo avec cadenas et https:// et non http://  

CB-Fraude-securiteQuelques procédés de sécurité

  • e-CB : par l’intermédiaire d’un petit programme résident dans l’ordinateur, la Banque fournit, en temps réel,
    • un N° de carte
    • une date d’expiration
    • un cryptogramme
    • ces 3 éléments étant valides uniquement pour cette transaction
  • 3D Secure :  pour les cartes Visa et Mastercard – Saisie des informations  (N° carte/date validité/cryptogramme) sur le site marchand, puis la « main » est rendue au site de la banque, pour finaliser la transaction :
    • un SMS peut être envoyé sur le téléphone portable du client
    • ou la CB peut être insérée dans un boitier (fourni par la banque) pour recevoir un code d’authentification
  • Système de paiement Paylib mis en place par BNP PARIBAS, BANQUE POSTALE, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

Conduite à tenir pour se protéger d’un déluge de problèmes

  • Ne jamais envoyer d’argent à des personnes que l’on ne connait pas
  • Ne pas régler les achats avec un transfert d’argent

Recours

Généralement, on découvre une fraude en consultant son relevé de compte plutôt édité mensuellement.

Il est vivement recommandé de suivre ses comptes très régulièrement sur le site de la Banque, encore faut il avoir conclu une convention de compte.

Si une fraude est constatée, il faut agir sans tarder, même si vous êtes en possession de votre carte bancaire.

Vous pouvez prendre connaissance de l’art. L133-17 du code monétaire et financier au sujet de l’opposition à l’utilisation de la carte bancaire

Toutes les instances d’opposition des banques sont joignables 24h/24 et 7j/7.

Si vous ne connaissez pas les numéros d’appel d’opposition de votre banque, il existe un numéro de serveur vocal interbancaire qui vous communiquera les coordonnées de votre banque : c’est le 0892 705 705

Responsabilité

En cas d’utilisation frauduleuse, la responsabilité du détenteur n’est pas engagée.

Le détenteur de la carte n’a pas à assumer les conséquences financières des paiements à distance réalisés sans utilisation physique de la carte affectée, etc… sauf agissement frauduleux de la part du détenteur de la carte, et c’est l’objet de l’art. L133-19 du code monétaire et financier

Par ailleurs, en cas de fraude avec utilisation du code secret de la carte, les juges estiment que l’émetteur (banque) de la carte qui impliquerait la faute au détenteur, la responsabilité du détenteur n’est pas engagée. L’utilisation du code secret ne suffit pas à démontrer la faute du détenteur de la carte.

En cas de problèmes

Pour être plus averti

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*