Catégorie : Athéïsme

Le jour du Seigneur épisode 70 – Tel père, tel fils 3

Le jour du Seigneur épisode 70 – Tel père, tel fils

Lisez ce passage :

Genèse 26:1-7

Il y eut une famine dans le pays, outre la première famine qui eut lieu du temps d’Abraham; et Isaac alla vers Abimélec, roi des Philistins, à Guérar.
L’Éternel lui apparut, et dit: Ne descends pas en Égypte, demeure dans le pays que je te dirai.
Séjourne dans ce pays-ci: je serai avec toi, et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j’ai fait à Abraham, ton père.
Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel; je donnerai à ta postérité toutes ces contrées; et toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité,
parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois.
Et Isaac resta à Guérar.
Lorsque les gens du lieu faisaient des questions sur sa femme, il disait: C’est ma soeur; car il craignait, en disant ma femme, que les gens du lieu ne le tuassent, parce que Rebecca était belle de figure.

Ca ne vous rappelle rien ? Si ? Vous avez raison.

Abraham, le père d’Isaac avait déjà utilisé l’argument du « c’est ma soeur« , par deux fois, pour présenter sa femme, Sara. Une première fois en Egypte, une seconde fois chez… Abimélec.

Et c’est ce même Abimélec qui maintenant se fait abuser par Isaac, fils d’Abraham, sur l’identité de la femme qu’il convoite. Car c’est un chaud lapin le père Abimélec.

Déjà à l’époque de Sara, il avait de sérieuses vues dessus. Autant vous dire qu’avec Rebecca, il est maintenant sur les charbons ardents.

Le jour du Seigneur épisode 69 – Les frères ennemis 2

Le jour du Seigneur épisode 69 – Les frères ennemis

Dans l’épisode de la semaine passée, Ismaël et Abraham décédaient. Aujourd’hui, Isaac s’apprête à connaître les joies de la paternité médicalement assistée.

On remarque qu’une nouvelle fois, le problème de stérilité nécessitant l’intervention divine est purement féminin (Ne cherchez pas, vous ne trouverez jamais d’homme stérile dans ce bouquin). Et forcément – c’est la norme – la descendance est purement masculine. :

Genèse 25 :21-26

Isaac implora l’Éternel pour sa femme, car elle était stérile, et l’Éternel l’exauça: Rebecca, sa femme, devint enceinte.
Les enfants se heurtaient dans son sein; et elle dit: S’il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte? Elle alla consulter l’Éternel.
Yahweh lui dit : « deux peuples sont dans ton sein et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles; un de ces peuples sera plus fort que l’autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.
Les jours où elle devait accoucher s’accomplirent; et voici, il y avait deux jumeaux dans son ventre.
Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil; et on lui donna le nom d’Ésaü.
Ensuite sortit son frère, dont la main tenait le talon d’Ésaü; et on lui donna le nom de Jacob. Isaac était âgé de soixante ans, lorsqu’ils naquirent.

Ces versets font apparaître les personnages de Esaü et Jacob.

Esaü est le premier vil roux de la bible. Les autres seront Saül, ennemi de David, puis Caïphe, le prêtre du Sanhédrin qui vend Jésus aux romains ou encore Judas. Cette couleur de cheveux est tellement associée au mal et à la tromperie que même les chevaux de satan sont roux.

Comme s’il fallait une soupape, la seule exception biblique est David, premier roi d’Israël. Mais c’est normal, il est annonciateur de Jésus, à moins que…

Le jour du Seigneur épisode 68 – Mieux que Jeanne Calment 0

Le jour du Seigneur épisode 68 – Mieux que Jeanne Calment

Attention, cet article contient des morceaux de Nouveau Testament.

Chez les anciens, on a tendance à vivre vieux. Très vieux même. Bien au-delà des canons humains habituels. C’est qu’il faut du temps pour mener toutes ces guerres, coucheries et autres histoires sordides. Cependant, force est de constater qu’à partir d’Abraham, le temps de vie commencent à retendre vers la normale (pour mémoire, Adam mourut à 930 ans, et Noé à 950 ans).

Genèse 25:7

Voici les jours des années de la vie d’Abraham: il vécut cent soixante quinze ans.

Genèse 25:17

Et voici les années de la vie d’Ismaël: cent trente-sept ans. Il expira et mourut, et il fut recueilli auprès de son peuple.

Mais vieux ne veut pas dire dépourvu de libido, au contraire. Alors qu’Abraham et Sara avaient eu recours à l’intervention divine pour concevoir Isaac, prétextant un âge trop avancé :

Genèse 21:2-3

Sara devint enceinte, et elle enfanta un fils à Abraham dans sa vieillesse, au temps fixé dont Dieu lui avait parlé.
Abraham donna le nom d’Isaac au fils qui lui était né, que Sara lui avait enfanté.

Voilà que notre vieil Abraham se sent pousser des ailes.

Exit Sara, bonjour Ketura. Plus besoin de Dieu (à moins qu’il ne soit intervenu pour préserver le patriarche de la crise cardiaque, eu égard à son coït ininterrompu)

Genèse 25:1-2

Abraham prit encore une femme, nommée Ketura.
Elle lui enfanta Zimran, Jokschan, Medan, Madian, Jischbak et Schuach.

Ainsi, la figure du patriarche pouvait s’imposer à tous – en 2 lignes – et marquer les fondements de la famille nombreuse. J’insiste sur ce point, car la fécondité d’Abraham est reprise dans le nouveau testament chez Paul :

Paul – Romains 4:19

Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.

Paul – Hébreux 11:12

C’est pourquoi d’un seul homme, déjà usé de corps, naquit une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu’on ne peut compter.

Comme quoi, mine de rien, on peut se débrouiller sans divinité.

Avant de conclure le sermon du jour, je tiens à appeler votre attention sur les ravages d’Alzheimer chez les personnes âgées au travers de deux passages révélant une nouvelle fois l’incohérence globale du texte.

Juste après que Abraham ait sacrifié un bélier à la place d’Isaac, il est écrit :

Genèse 22:14

Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova Jiré. C’est pourquoi l’on dit aujourd’hui: A la montagne de l’Éternel il sera pourvu.

Or, bien plus loin, dans l’Exode, Dieu revient sur l’épisode de Jehova Jiré. Et là, surprise !

Ce Dieu infaillible, au jugement sûr, contredit totalement la déclaration d’Abraham.

Au moment de l’épisode du bélier, Abraham ne connaissait pas le nom de Dieu : Jehova.

Exode 6:3

Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob, comme le Dieu tout puissant; mais je n’ai pas été connu d’eux sous mon nom, l’Éternel.

Comment a-t-il donc pu nommer le lieu ?

Inventée la bible ? Noooon !

Amen

Le jour du Seigneur épisode 67 – Besoin de personne 7

Le jour du Seigneur épisode 67 – Besoin de personne

Depuis le départ d’Ismaël (devenu archer) et d’Agar, Abraham a conclu une alliance de paix avec Abimélek (voir pour mémoire les épisodes 63 et 64) à Beer-Shéva, avant de s’établir au pays des Philistins :...

Le jour du Seigneur #66 – Super Jaimie 7

Le jour du Seigneur #66 – Super Jaimie

Comme promis, Sara a eu son enfant tardif, Isaac, après que Dieu ait établi son alliance avec Abraham.

Sara est du genre vieille acariatre. Elle ne supporte pas la concurrence, à savoir Ismaël, le fils que le vieil Abraham a eu avec Agar, sa servante égyptienne.

Sara fait donc chasser Agar et Ismaël :

Genèse 22:16

Elle dit à Abraham : « Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n’héritera pas avec mon fils, avec Isaac. »

Dont acte, Agar se barre dans le désert en embarquant son gamin :

Genèse 21:14

Abraham se leva de bon matin ; il prit du pain et une outre d’eau qu’il donna à Agar. Il mit l’enfant sur l’épaule d’Agar et la renvoya. Elle s’en alla et erra dans le désert de Beer Shéva.

Dur pour la pauvre Agar, mais totalement incohérent (comme d’habitude) avec les écrits précédents. Pour mémoire, dans Genèse 17:23-24, il est écrit :

Le jour du seigneur – Jesus is my friend 2

Le jour du seigneur – Jesus is my friend

J’envisage de reprendre la série consacrée aux aberrations de la bible, stoppée depuis quelques temps déjà (ça fait longtemps que je n’ai plus reçu de mails menaçants, ça me manque 😉 ). Les aberrations...

Aberration n°65 – Interdit aux filles 4

Aberration n°65 – Interdit aux filles

Genèse 21:1-2 L’Éternel se souvint de ce qu’il avait dit à Sara, et l’Éternel accomplit pour Sara ce qu’il avait promis. Sara devint enceinte, et elle enfanta un fils à Abraham dans sa vieillesse,...

Aberration biblique n°64 – Si tu la sautes, je te bute et je te coupe les couilles 4

Aberration biblique n°64 – Si tu la sautes, je te bute et je te coupe les couilles

Dans le dernier épisode, Abraham rejouait le coup du « C’est ma soeur » avec son épouse, Sara. Il semblait agir par pure lâcheté, auprès d’Abimélec, roi de Guérar, afin de préserver sa vie. Abimélec tombait...