Catégorie : Les aventures de Surcouf

Je ne sais pas trop comment trop m’y prendre 3

Je ne sais pas trop comment trop m’y prendre

pour vous donner un aperçu des aventures de Surcouf tellement elles sont extraordinaires.

Comment pas de quoi se la jouer?

On voit bien que ce n’est pas vous qui y étiez. Non mais avoir entre 19 et 21 ans et faire le tour monde, logé nourri et blanchi même et surtout si c’est par la Royale vous ne trouvez pas cela extraordinaire ? Moi je vous l’affirme c’est même bien plus que cela.

La vie est un gros gâteau dans lequel il faut mordre à pleines dents avant que celles-ci ne soient gâtées. 2

La vie est un gros gâteau dans lequel il faut mordre à pleines dents avant que celles-ci ne soient gâtées.

C’est pourquoi dès tout petit, j’ai essayé de vivre pleinement chaque jour. Je dois avouer cependant que beaucoup de ces journées ont eu un goût de « trop peu » ou de « revenez y ».

Ceci dit j’ai vécu la grande aventure. Mais que dis-je, à côté de moi Robinson Crusoé ou même le Capitaine Némo ne sont que des enfants de coeur.

Pendant 21 mois j’ai été marin.
« Mais encore ? Me direz-vous. C’est la condition de beaucoup d’hommes sur cette terre et ils n’en tirent pas gloriole pour autant. »
– Certes mais moi j’étais sur la « Jeanne d’Arc » fier bâtiment de notre Royale, et j’ai vécu là, à 20 ans, la joie de parcourir le monde. J’en ai profité et j’en ai été marqué au plus profond de ma personne.

C’est pourquoi, par quelques billets, photos et anecdotes, je veux vous faire partager mon amour du monde et de ceux qui le peuplent.
Bien étrange idée alors que partout dans le monde on nous montre la violence des hommes.
Oui mais j’ai pu voir sur place, que pour peu qu’on foute la paix aux hommes en ne leur montant pas la tête, ils ne viennent pas vous chercher querelle. Si vous leur tendez la main non pas pour prendre mais pour offrir, alors les cœurs s’ouvrent et c’est de l’amitié et de l’amour que vous obtenez en retour. A un sourire répond un sourire.

Posons dans un premier temps le cadre de cette aventure. Voici mon fier navire.
C’est un porte-hélicoptères, en voici la preuve.

jeanne d'arc