CB et la sécurité ?

Lorsqu’on procède à un achat sur Internet en utilisant une CB, il est demandé :

  • son numéro
  • sa date de validité
  • son cryptogramme de sécurité à 3 chiffres

Lorsqu’on procède à un achat dans un magasin, il n’est pas nécessaire de décliner ces informations. L’introduction de la CB dans le terminal du commerçant suffit. C’est alors que les tickets de paiement sortent du terminal :

  • celui du dessus pour le client
  • celui du dessous pour le commerçant

Le ticket du commerçant est muni du numéro de la CB en entier et en clair (16 chiffres)

Le ticket du client ne comprend, en général, que les 4 derniers chiffres du numéro de la CB. Chez d’autres commerçants, notamment les grandes surfaces, il n’en est rien, mais il y a, parfois, présence de 16 caractères hexadécimaux.

Ces 16 caractères hexadécimaux ne sont pas identiques, d’un achat à l’autre chez le même commerçant, ni bien sûr chez les autres.

Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est que si un commerçant ou un employé veut frauder, il a sous les yeux, s’il les pose un peu trop, les 3 paramètres énumérés ci dessus.

Donc, chez un commerçant, même connu, il faut être très attentif au parcours de sa CB et ne pas se laisser distraire. Par ailleurs, il faut placer une pastille (pour masquer) sur le cryptogramme de sécurité à 3 chiffres situé à l’arrière de la CB, sécurité oblige.

Ça évite, le cas échéant, bien des problèmes avec la banque, pour se faire rembourser des achats dont on ne serait pas responsable.

Prenez garde !

Pour être plus averti

 

Vous aimerez aussi...

15 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*