Comprendre et gérer le système de nommage sur internet (DNS)

Gérer un serveur type LAMP[1], en soi, ça n’est pas furieux. Il faut un peu de patience, de la méthode et du temps.

Coder une application web, en soi, ça va aussi pour le peu qu’on maitrise les bases algorithmiques et qu’on ait un semblant de logique. Le reste, ça n’est que la grammaire du langage.

Là où ça se corse, c’est quand, n’étant pas de la partie, on veut jouer avec les DNS, la gestion des noms de domaines et tout le tremblement.

Je défis quiconque n’y a jamais touché de ne pas se mettre à pleurer sa maman de s’être embarqué dans une telle galère. C’est un tel merdier pour le non-initié que j’en viens à me demander si le sysadmin, à qui ce genre de tâche est d’ordinaire dévolue, est humain. A tel point d’ailleurs que je caresse l’idée de me mettre à vénèrer les sysadmins ; j’élèverai en signe d’adoration des autels ornés de pétales de roses cueillis quotidiennement à la rosée du matin par des dizaines de jeunes vierges[2] tant leur savoir est immense.

Bref ! J’en chie comme un rat mort.

Comment gérer ses DNS correctement ? Faut-il les laisser gérer par son registrar ? Ou par son hébergeur ? Où mieux, se monter un bind9 ou autre en local pour mixer les deux solutions ? Et le DNS secondaire, à quoi ça sert ? Faut s’en servir… ou pas ?

Eh bien j’ai à vous soumettre un lien à même de répondre à ces questions. Que dis-je ? J’ai à vous soumettre THE lien. L’ultime ! Le seul qu’il faut connaître. Celui planqué dans les tréfonds de chez monsieur Google, même qu’on ne comprend pas pourquoi un tel site est si mal référencé[3].

Ca s’appelle : Auto-Formation au DNS – Comprendre et Gérer le système de nommage sur internet[4]

Apprendre à gérer les DNS

C’est long, mais franchement, ça vaut le coup de s’y investir.

Notes

[1] Linux, Apache, Mysql, PHP

[2] Ji’gnore ce qui me fait penser que le plus difficile dans cette histoire, ce sera de trouver les jeunes vierges…

[3] J’suis sûr que c’est un coup des sysadmins

[4] Au fait, si quelqu’un veut acheter une voiture en très bon état, c’est le moment.

Giskette

Geekette coquette avec un chat et un gros défaut... mes parents : je m'appelle Gisèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*