Drôle de mariage

mad Bien souvent, les « active-women » qui ont sacrifié leur vie privée à leur travail se retrouvent fort marries au tournant de la quarantaine.

Célibataires, n’ayant eu le temps de ne s’occuper de rien d’autre que d’accumuler liquidités, stress et biens matériels, elles ne peuvent que contempler le vide qui les entoure.

Deborah, 48 ans, ne l’entend pas de cette oreille. Après avoir monté sa société à Albuquerque, Nouveau Mexique, elle a acquis une belle et grande maison à Denver où elle loge seule.

Elle a bien tenté de rencontrer son prince charmant grâce à son réseau relationnel, au speed dating, aux services de rencontres mais nada, rien, nibe, que dalle !

C’est pourquoi elle a décidé de se mettre en vente… avec sa maison. La mise à prix est de 600 000 dollars.

Si vous êtes intéressés, c’est par ici que ça se passe. Puis s’il n’y a que la brique qui vous tente, vous pouvez toujours lui sortir le grand jeu, achèter sa baraque et la foute à la porte 😉 .

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*