Ejaculo ergo sum

JMJ J’ai souvent comparé le football à la religion en raison de la fascination idiote et fanatique que ces deux pratiques exercent sur les foules. Ca n’était jusqu’alors que le seul point commun, je n’en voyais aucun autre.

Il semble que je me sois trompé.

L’Australie autorise la prostitution et, comme vous le savez sans doute, c’est dans ce pays que se tiennent les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) orchestrées par monsieur J. Ratzinger aka Benoît XVI.

Forcèment, une telle manifestation entraine un afflux de population conséquent. Forcèment, il faut satisfaire aux besoins de ces populations, à tous points de vue.

C’est pour cette raison que les maisons closes de Sydney se sont accordées afin d’offrir des réductions intéressantes aux clients liés avec les JMJ. Mais pas seulement.

Supputant que la capacité d’accueil de leurs claques serait vite atteinte et que les queues -d’attente- s’allongeraient, les tenanciers de bordels ont embauché de nouvelles filles pour la durée de l’évènement, comme ce fût le cas lors de je ne sais plus quel évènement footballistique.

Ainsi comme leurs amis supporters, nos valeureux chrétiens auront pu, en cette période bénie entre toutes, flatter leurs âmes et se tremper le goupillon.

Quelle jouissance alors de se poser en parangon de vertu, surtout que pour les catholiques, se jeter dans les bras d’une prostituée n’entache pas le mariage de nullité :

Matthieu

5:20Car Je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des Pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux.

5:27Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu ne commettras pas l’adultère.

5:28Eh bien ! Moi je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son coeur, l’adultère avec elle.

5:31Il a été dit d’autre part : Quiconque répudiera sa femme, qu’il lui remette un acte de divorce.

5:32Eh bien ! Moi je vous dis : Tout homme qui répudie sa femme, hormis le cas de « prostitution », l’expose à l’adultère; et quiconque épouse une répudiée, commet un adultère.

Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*