Faut-il interdire les films d’animation ?

La presse relatait ces derniers jours le procès de l’adolescent parricide.

Comme d’ordinaire, tout le monde y allait de ses supputations sur ce qui avait bien pu pousser ce gosse à dézinguer sa famille ou sur sa capacité éventuelle à regretter son acte.

Las ! Le procès ayant eu lieu à huis-clos, les pisse-lignes journalistes à sensation ne se sont pas vus jeter en pâture le gamin buteur, et il a donc fallu se replier sur autre chose : les circonstances du meurtre.

On a donc appris, de source sûre, qu’avant de faire son carnage, le gosse regardait Shrek sur le magnétoscope du salon.

Putain ! Le bol !

Imaginez un seul instant la hargne aguicheuse s’emparant des médias s’il avait été en train de jouer à un jeu tel que « Doom », si le film qu’il regardait à cet instant était un tant soit peu violent, ou si son mur de chambre avait été orné d’un poster de film tel que « Tueurs Nés ». Sûr que ça aurait frôlé l’insécurité, qu’il aurait fallu interdire.

Cependant, puisque la mode en est au lois liberticides, et à l’instar de ce qui est d’ores et déjà en application pour les halls d’immeubles, ne devrait-on pas interdire le regroupement de géants verts et de princesses ?

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*