Fume, c’est du belge !

con Depuis quelques mois, la pression se fait forte à l’encontre de nous autres, fumeurs. Autrefois encouragés dans ce qui est désormais considéré comme un vice, nous sommes maintenant méprisés.

Fumeurs, l’interdiction d’exercer notre tabagie dans les débits de boissons et restaurants nous pend au nez.

Le travail de sape pour en arriver là a été long, mais bénéfique pour les peigne-culs à l’odorat fragile.

Combien de fois avons nous entendu l’annonce « En raison de la lutte contre le tabagisme, il vous est rappelé que… ».

Lutte contre le tabagisme. A croire que nous sommes frappés d’une maladie incurable, contagieux, dangeureux. On n’en fait pas tant pour les tuberculeux qui viennent nous tousser à deux centimètres du visage lors des heures de pointe dans les transports.

Jusqu’à ce qu’ils deviennent non-fumeurs, les trains grandes lignes poussaient les usagers les empruntant à passer par la voiture fumeurs pour se rendre à la voiture bar. A croire que c’était volontaire, que ça participait de la volonté de braquer une partie de la population contre l’autre.

Mais je m’égare. Les débits de boissons et restos… j’y reviens. A l’instar de ce qui est d’ores et déjà pratiqué dans deux pays de l’union européenne, il est question de nous y interdire totalement le tabac. Connerie !

Ca servira sans doute les intérêts électoraux de certains, n’empêche qu’on peut se poser une question sur l’argumentaire avancé : le tabagisme passif.

Vous serez sans doute d’accord sur le fait que pour crever de l’usage de clopes, rien qu’en étant fumeur, il faut une bonne trentaine d’années (me reste un peu moins de 10 ans d’ailleurs). Et il est « scientifiquement prouvé » qu’un « tabagiste passif », comme on dit, consomme, parait-il, la moitié d’une clope.

A supposé que ce gros cochon de « passif » passe toute sa vie à côté de « l’actif », il lui faudrait environ 60 ans pour passer l’arme à gauche. Ca nous le fait crever aux alentours des 70 ans ça. Pas mal déjà.

Or, le tabagisme passif ne tue que 2600 personnes chaque année en France (79000 pour l’union européenne) et le tabagisme actif un peu plus de 60000 rien que pour la france. Ca fait peu 2 600 rapportés à 60 000, non ? Surtout si on s’amuse à mettre en relation les 2600 toussoteurs avec les 50 000 cirrhotiques qui calanchent chaque année (mais ca n’est pas une cause nationale la picole, non non).

Et encore, pour les 2600, il n’y a rien de prouvé. Je prends pour exemple l’un de mes oncles qui a claqué à 55 ans d’un cancer du poumon sans jamais avoir été entouré de fumeurs, sans jamais avoir fumé et en ayant vécu à la campagne dans un environnement très sain.

Alors quoi ?

Est-ce parce que les non-fumeurs qui nous font le petit cancer du poumon n’ont pas cotisé au ré-enflouage de la sécurité sociale à grand renfort de surtaxe sur le paquet de cibiches comme les fumeurs, qu’il faut les protéger ?

Est-ce parce que les élections approchent et qu’il faut frapper un grand coup pour rafler les voix de ceux susceptibles de faire fortune pendant une guerre[1] ?

Ou est-ce tout simplement parce que le gouvernement refuse d’admettre que la « lutte contre le tabagisme » correspond à une directive européenne dictée depuis le début des années 90, critères de convergence sur le quota de fumeurs par pays à l’appui, et nous met la vaseline en faisant passer ça pour une grande cause nationale de santé publique ?

J’me demande. Et vous ?

Notes

[1] En Italie, dénoncer quelqu’un fumant dans un café est une pratique fortement encouragée

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

16 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*