Gonflé le mec !

term Intitulée AB1179, cette loi imposera aux éditeurs de faire figurer par le biais de stickers (5x5cm) sur le jeu toutes les recommandations nécessaires afin d’éviter que les jeux jugés violents ne tombent entre les mains d’enfants.

L’ESRB qui, comme le PEGI, définit la classe de joueurs à qui le jeu est destiné devra donc être plus vigilant à propos du contenu des jeux et ne pas hésiter à imposer la mention M qui signifie « Mature » et qui destine le jeux aux adultes de plus de 18 ou de 21 ans selon les cas. Les revendeurs devront, eux, veiller à ce que ces jeux soient exposés en magasin hors de la portée des enfants et qu’ils soient achetés uniquement par des adultes.

Enfin, si l’un des acteurs de la distribution de ces jeux ne joue pas les règles du jeu, il sera sanctionné par des amendes très lourdes qui serviront à montrer l’exemple.

C’est Arnold Schwarzenegger, gouverneur californien anabolisé de son état, qui nous a signé cette merveille.

Je résume le principe invoqué : Les gosses sont des abrutis profonds. Le fait qu’ils voient des films ultra-violents dans un pays où les armes sont en vente libre n’a aucune incidence sur eux puisqu’ils sont passifs lors du visionnage. En revanche, rendez les actifs en leur mettant une manette de jeu entre les mains, et vous risquez d’en faire des criminels en puissance, d’où la nécessité de leur interdire l’accès aux jeux « pan-pan boum-boum ».

Il a quand même eu chaud le Schwarzy, si sa loi avait frappé les films d’interdit, ses « terminators » seraient allés rejoindre les derniers pornos à la mode sur les rayonnages les plus élevés des revendeurs.

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*