Gutsy Gibbon – Premières impressions

J’ai installé Gutsy Gibbon cette semaine from scratch. Bilan :

  • L’installation :

L’interface d’installation a totalement changé. Terminé le live CD d’un côté et le CD d’installation de l’autre ; Il s’agit dorénavant d’un deux en un et vous lancez votre install à partir du live CD. Je n’ai rencontré aucun problème, la reconnaissance des matériels s’est considérablement améliorée, à l’exception de celle des webcams.

  • Les programmes :

J’ai presque retrouvé toutes mes billes. J’ai été ravi de constater que firefox était, cette fois, intégré d’office[1]. Le medibuntu (disponible à cette adresse : deb gutsy free non-free ) fournissait d’entrée tout le nécessaire, c’est à dire, entres autres msttcorefonts, w32codecs & Cie.

Gros bémol, virtualbox plante complètement ainsi qu’azureus.

En ce qui concerne azureus, n’étant pas attaché au produit, je l’ai remplacé par deluge qui s’avère beaucoup plus stable d’autant que les paquets pour Gutsy sont d’ores et déjà disponibles

Quant à la Virtualbox, c’est l’enfer. J’y reviendrai sûrement dans un autre billet. Je pense n’être pas au bout des mes peines avec cette cochonnerie.

J’ai profité du passage à Gutsy pour fournir à ma babane entrainée par un AMD Sempron 2400+ une petite cure de jouvence, à savoir une GeForce 6200 AGP 8x en 256Mo et une barrette de RAM de 1Go.

Vous n’imaginez pas à quel point ça lui a été profitable. Une vraie bête de course maintenant, toute raison gardée, qui m’ouvre les portes de Compiz.

Sur ce dernier aspect (compiz), je me contente des effets en version intermédiaire. Impossible de les pousser à fond, je mets le processeur à genoux au bout de 10 minutes.

Enfin, en qualité d’abonné Freebox, il m’est également impossible pour l’instant de bénéficier du multiposte pour lequel nerve nous délivre son savoir ; rien n’est encore prévu pour Gutsy. Ca en revanche, c’est très chiant. Je n’ai pas de poste de télévision. Donc, pas de télé 🙁

  • Bilan :

De nombreuses améliorations ont été apportées en terme de confort utilisateur. On se rapproche réellement de la distribution linux « User Friendly » promise depuis tant d’années, et il ne s’agit encore que d’une version Bêta. Quoi qu’il en soit, j’attends beaucoup de la sortie de la release définitive mais vu la rapidité à laquelle se succèdent les mises à jour, j’ai le sentiment que nous n’allons pas être déçus.

Notes

[1] Même s’il bouffe toujours autant de RAM

Giskette

Geekette coquette avec un chat et un gros défaut... mes parents : je m'appelle Gisèle

5 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*