Hadopi imite les publicités OCP

En parcourant ce qui s’était écrit ces derniers jours, je suis tombé sur cette sous-merde de publicité pour Hadopi :

Visiblement, ce spot est à destination des enfants. On leur explique gentiment qu’il ne faut pas télécharger illégalement pour ne pas ruiner les pauvres artistes ; ceux-ci ne pourraient plus s’évader fiscalement s’ils avaient moins de moyens.

On évoque également, dans ce merveilleux clip, la possibilité de télécharger légalement. Ok. Pas de problème. Mais, elle est où m’sieur Hadopi ta carte musique-jeunes ? Tu n’aurais pas pu la financer en évitant de louer un bâtiment à prix d’or et en engrossant des prestataires de services incapables de trouver une solution de filtrage efficace ?

Le pire, là dedans, c’est que cette publicité Hadopi m’en rappelle une autre tirée d’un film de science-fiction du début des années 90 : Robocop.

Souvenez-vous, il y avait un personnage publicitaire, fleuron de la société OCP qui se nommait Commandant Cash. Les épisodes s’intitulaient L’heure du Commandant Cash, et c’était glauque à souhaits (cf. le florilège ci-dessous). Heureusement, ça n’était que de la fiction.

Malheureusement, ici, nous sommes en prise avec la réalité. Du coup, je me demande vraiment quelle génération de crétins est en fabrication.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*