Imaginez cette france d’après…

Trouvé sur l’admirable « 404 Brain not Found » le livre format PDF de Serge Portelli, Vice-Président du tribunal de Paris et Président de la 12è chambre correctionnelle de Paris, ami proche de Nicolas Sarkozy. Ce recueil dresse un bilan sans concession de l’action et des répercussions sociétales de l’ancien locataire de l’Hôtel Beauvau, Nicolas Sarkozy. Au terme de son bilan, Serge Portelli nous promet un avenir sombre et prévisible en cas de victoire umpesque. Je cite :

Le pays qui se profile est un pays profondément divisé. Car la vraie, la profonde rupture est là: dans une nouvelle frontière intérieure qui séparerait deux catégories d’individus: les citoyens ordinaires et ceux de seconde zone. Du bon côté de la ligne, les «normaux». De l’autre, les «déviants». Ici, ceux qui ont réussi, les riches, les puissants, les chanceux, les «méritants», pour lesquels l’Etat donnera le meilleur de ce qu’il a. Là-bas, du mauvais côté, les exclus, les ratés du système, tous ceux qui, à un moment donné de leur vie ont failli, ceux qui, un matin plus dur qu’un autre, n’ont pas réussi à se lever assez tôt, pour lesquels l’Etat se montrera «implacable». Mais aussi tous ceux qui ne correspondent pas au modèle idéal. Cette France-bis risque de regrouper plus de monde qu’on ne le pense. Car la frontière ne sera pas seulement celle de l’argent. Elle sera aussi et surtout celle de la déviance.

Comment ne pas craindre un candidat qui, outre le fait de prôner la déliquance – pédophilie ou homosexualité génétique, se déclarait regretter de ne pouvoir ficher les gens par race :

Nicolas Sarkozy a donc du mal à respecter quelques lois élémentaires en matière de fichier mais ce sont des principes bien plus fondamentaux qui le gênent. Sa grande idée est de pouvoir ficher selon la race. On ressent une certaine gêne à oser écrire ce qui suit mais ce sont les paroles du ministre. «Le fait que l’on ne puisse pas, en France, connaître la diversité de la population parce que l’origine ethnique des délinquants est interdite, participe à la panne de notre système d’intégration», déclarait-il à RTL le 6 février 2006 avant de déclarer, le 13 février, sur RMC «il faut faire de la transparence. Il n’y a aucune raison de dissimuler un certain nombre d’éléments qui peuvent être utiles à la compréhension de certains phénomènes». On reste interdit devant de tels propos. Oser dire que ce fichage contribuerait à empêcher l’intégration est totalement absurde.

Sauvez vos fesses. Votez ! Lien : Charger le livre

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*