Installer un serveur dédié Debian "Dedibox" #1

Chose promise chose due, je commence ici une série de billets destinée à l’installation de A à Z un serveur Dedibox Debian.

La plupart des billets qui vont suivre ne sont pas spécifiquement propres ni à Debian, ni à Dedibox. Vous pourrez donc les appliquer sans problème à n’importe quel serveur Linux.

Première partie : Stabiliser la bête

Nombre des utilisateurs Dédibox connaissent le problème. Le serveur a une fâcheuse tendance à freezer toutes les 2 minutes. Non seulement ça nuit gravement à l’uptime mais surtout aux sites hébergés. Le problème vient de la libc6 qu’il faut downgrader pour être peinard. Voici la solution pour résoudre ce problème[1] :

$ su root # nano /etc/apt/sources.list

Ajouter le dépôt :

deb  pool glibc

Fermer et enregistrer le fichier (CTRL+X), puis afraîchir la base :

# apt-get update

Puis tapez les deux lignes suivantes :

# apt-get install libc6=2.3.6.ds1-3 libc6-dev=2.3.6.ds1-3 locales=2.3.6.ds1-3 # aptitude hold libc6 libc6-dev locales

Cette dernière ligne permet de ne pas mettre ces 3 paquets à jour, sauf à les « unholder » ou à lancer un apt-get install libc6... qui retirera automatiquement le hold.

A la question de savoir pourquoi j’ai utilisé aptitude au lieu de apt-get, la réponse est : pure fainéantise !

Pour faire le hold d’un paquet avec apt, il faut procéder comme suit :

# echo "mon_paquet hold" | dpgk --set-selections

C’est trop long, c’est chiant et on a vite fait de faire une connerie.

Consulter la Deuxième partie – Chapitre 1 : Protéger son serveur.

Notes

[1] Les commandes précédées d’un $ sont lancées par l’utilisateur normal. Celles précédées d’un # le sont en utilisateur root.

Giskette

Geekette coquette avec un chat et un gros défaut... mes parents : je m'appelle Gisèle

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*