La Bible – Aberration n°11

Genèse 2:18-22

L’Éternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui.
L’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme.
Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.

Ce passage est étrange. Dieu souhaite trouver une compagne à Adam qui n’a toujours pas d’Eve sous la main. Pour ce faire, il fait défiler les animaux sous le nez d’Adam un par un afin qu’il les nomme. Puis, ce n’est qu’après l’inventaire complet qu’il percute avoir oublié de créer la femme.

J’ignore si Dieu savait en faisant ça que sa créature serait séduite par certaines de ces bêtes, telles les brebis et les vaches, puisqu’en l’absence de femme, elles ont souvent subit les assauts ahanants d’hommes esseulés, les pauvres bêtes.

Quoi qu’il en soit, et c’est bien le plus important, l’oubli de création de la femme n’est constaté qu’après avoir fait défiler tous les animaux. Un rien misogyne, non ?

Giskette

Geekette coquette avec un chat et un gros défaut... mes parents : je m'appelle Gisèle

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*