La Bible – Aberration n°18

Genèse 4:14

Caïn parle à Dieu :

Voici, tu me chasses aujourd’hui de cette terre; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera.

Tout le monde connait l’histoire. Abel a sacrifié une brebis de son troupeau à Dieu et Caïn, frère d’Abel, ne lui a offert que des fruits. Dieu préférant les sacrifices d’animaux – et holocaustes en général – a donné sa préférence à Abel. Caïn en a pris ombrage, il a tué son frère.

Il y a deux faits troublants dans ce passage :

Le premier est que Dieu semble avoir souhaité que l’homme soit végétarien (voir la citation biblique de l’aberration n°8) comme on peut supposer qu’il l’était lui même, car il ne faut pas oublier que Dieu a fait l’homme à son image, et le voici maintenant à conduire deux frères à s’entretuer, uniquement parce qu’il préfère la consommation d’un animal à celle de la végétation qu’il conseillait initialement comme alimentation. Soit. Hormis ce détail, ce Dieu ne se comporte que comme un petit Baron acceptant les offrandes et sacrifices de sa servitude. Quelle honte !

Le second point est que Abel et Caïn sont les fils d’Eve et d’Adam. Avant le meurtre, Il n’y avait donc, à cette époque, que 4 individus humains vivant sur la terre.

Moins 1, il nous en reste 3.

En conséquence, le « quiconque me trouvera me tuera » signifie simplement que Caïn ne pourrait être exécuté que par ses parents. Quelle famille ! (A moins qu’un autre Dieu que Dieu ne s’en charge)


La Bible – Précédent << La Bible – Sommaire >> La Bible – Suivant

Vous aimerez aussi...

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*