La Bible – Aberration n°56 – Menteur menteur

Genèse 18:1-8

L’Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.
Il leva les yeux, et regarda: et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre.
Et il dit: Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur.
Permettez qu’on apporte un peu d’eau, pour vous laver les pieds; et reposez-vous sous cet arbre.
J’irai prendre un morceau de pain, pour fortifier votre coeur; après quoi, vous continuerez votre route; car c’est pour cela que vous passez près de votre serviteur. Ils répondirent: Fais comme tu l’as dit.
Abraham alla promptement dans sa tente vers Sara, et il dit: Vite, trois mesures de fleur de farine, pétris, et fais des gâteaux.
Et Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon, et le donna à un serviteur, qui se hâta de l’apprêter.
Il prit encore de la crème et du lait, avec le veau qu’on avait apprêté, et il les mit devant eux. Il se tint lui-même à leurs côtés, sous l’arbre. Et ils mangèrent.

Cet extrait nous montre une fois de plus combien les romanciers bibliques sont à même de se surpasser.

Dieu apparait à Abraham sous forme humaine accompagné de 3 anges. A peine étonné, il leur offre l’hospitalité le temps qu’ils se restaurent (sic !) et fait préparer un repas.

Cette scène serait sympathique si elle ne levait deux questionnements :

1/ Comment Abraham peut-il survivre à cette rencontre, voire même oser poser les yeux sur son créateur ? En effet, Exode 33:20 nous apprend :

L’Éternel dit: Tu ne pourras pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre.

2/ Dans la religion judaïque, il est interdit de mélanger viande et lait (dérivés inclus) en raison de Exode 23:19, Exode 34:26 et Deutéromone 14:21 où est mentionné à chaque fois :

Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

Chevreau est à prendre dans l’acceptation large de viande.

En conséquence, pourquoi, foutre Dieu, Dieu lui-même mange-t-il de la viande mélangée à du lait, comme indiqué en Genèse 18:8, alors même qu’il l’interdit ?

Il prit encore de la crème et du lait, avec le veau qu’on avait apprêté, et il les mit devant eux. Il se tint lui-même à leurs côtés, sous l’arbre. Et ils mangèrent.

Hein ? Pourquoi ?

La Bible – Précédent << La Bible – Sommaire >> La Bible – Suivant

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*