Lady Gaga a pompé le gimmick de Paparazzi sur Madleen Kane

Hier soir, j’étais tranquillement en train d’écouter de la musique lorsque le passage d’un morceau m’a attiré l’oreille. La raison ?

Lady Gaga a resucé le gimmick particulier qui a fait le succès de la chanson Paparazzi. Vous savez, celui petit passage dissonant qui, fredonné, donne tadadada di da tadada di da papa paparazzi. Vous voyez ?

Eh bien cette toute petite partie est tiré du morceau Rough Diamond (1978) de Madleen Kane et je le prouve :

Voici le morceau de l’ancienne star du disco, à écouter à compter de la 45ème seconde (cliquez ici pour l’accès direct) :

et voici maintenant le morceau de la nouvelle star à la mode, Lady Gaga, à écouter à compter de la 50ème seconde (cliquez ici pour accès direct) :

Ne trouvez vous pas que c’est étonnant de ressemblance, d’autant que les deux titres sont équilibrés de la même manière : Une intro un peu longue et la phrase musicale sensiblement au même chrono, reprise tout au long du morceau à la même fréquence.

En soi, rien de grave, ça arrive tout le temps.

Puisque j’en étais à parcourir le répertoire de cette chère chanteuse disco suédoise de Madleen Kane, qui n’a pondu qu’une dizaine de titres, j’ai constaté que l’un de ses morceaux s’était également fait pompé d’une phrase musicale. Cette fois, le plagiaire n’est pas Lady Gaga et la phrase est accélérée.

Je vous laisse le soin de découvrir l’emprunteur. Cela vous donnera l’occasion d’écouter miss Kane.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*