Le gaz de schiste, un projet malfaisant

> Késako

La technologie d’extraction du gaz de schiste, développée aux États Unis consiste a envoyer d’énormes quantités d’eau, et de produits chimiques, à 2000 mètres de profondeur, après avoir fait exploser des charges, afin d’extraire le gaz piégé dans les couches de schiste.

Aux États Unis, dans l’Arkansas , 12 tremblements de terre par jour sont apparus après la mise en œuvre des forages.

> Le projet et les manigances

Les habitants du Lot, de l’Hérault, de la Lozère, de l’Ariège, du Gard, des Bouches du Rhône, du Rhône, du Vaucluse, de la Drôme, de la Dordogne ou du Bassin Parisien ont appris que Borloo avait discrètement distribué des autorisations pour l’exploitation de gaz de schistes.

La méfiance est de rigueur, malgré les dénégations voulues rassurantes de Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM).

Le vice président de l’entreprise TORÉADOR (et son Lobbying), n’est autre que Julien Balkany, le frère cadet de Patrick Balkany, celui qui a mis le pied à l’étrier à un certain Nicolas Sarkozy.

> Opinion

Avec ce projet, le grenelle de l’environnement , qui a déjà pris beaucoup de « plomb dans l’aile », va s’alourdir davantage.

Encore un cas où les intérêts privés, le FRIC et, visiblement, le copinage risquent de compromettre, une fois de plus, l’intérêt général.

Dans les lieux qui seraient concernés, une catastrophe de grande ampleur serait possible. M’est d’avis que l’eau potable issue des nappes phréatiques ne serait plus qu’un souvenir, et même inconsommable à cause des saloperies qui l’auront contaminée, pour ne citer que cela.

L’idée même que ces perspectives soient envisagées, par celles et ceux qui sont en charge des affaires de notre République, ce qu’il en reste, font frémir et froid dans le dos.

Ce sont des desseins qu’il faut combattre. Nous sommes tous concernés par ces visées malfaisantes.

> Les réactions

  • Michel Havard, député UMP du Rhône, demande l’abrogation des permis au nom du principe de précaution.
  • Le département du Lot a adopté une motion contre le projet de prospection du sous sol pour rechercher la présence de gaz de schiste.
  • Jean Paul Huchon monte au créneau, et critique l’exploitation du gaz de schiste en région parisienne.
  • À part l’Alsace, toutes les régions métropolitaines se sont déclarées hostiles à ces projets dangereux.
  • Les Présidents des régions concernées ont rédigé un communiqué réclamant l’annulation des permis délivrés par Borloo.
  • Éva Joly et José Bové sont montés en première ligne et ne se contentent pas du recul provisoire de NKM.
  • Les municipalités, les départements et les régions sont mobilisés, et la pétition a déjà dépassé les 47000 signatures (au 24/02/2011).
  • FNE (France nature environnement) demande en outre la saisie de la CNDP (commission nationale de débat public).

Pour prendre connaissance de tous les détails, liens, vidéos, branchez vous sur l’excellent billet Gaz de Schiste : Poker menteur de    Olivier Cabanel.


Vous aimerez aussi...

13 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*