Le jour du Seigneur épisode 76 – Aïe ! Le disque est rayé

Jacob se nomme maintenant Israël (bien que Dieu ne s’en souvienne pas toujours).

Il s’apprête à aller à la rencontre de son frère, Esaü. Avant cela, Dieu lui conseille de repasser par Béthel pour y dresser un autel au… Dieu qui lui est apparut alors qu’il fuyait son frère. Ca commence fort.

Genèse 35:1 :

Dieu dit à Jacob : Lève-toi, monte à Béthel, et demeures-y ; là, tu dresseras un autel au Dieu qui t’apparut, lorsque tu fuyais Ésaü, ton frère.

Forcément, comme à chaque fois que Dieu fournit un conseil, ça devient le bordel dans le récit. Par simplification, je vais commenter directement dans le texte.

Genèse 35 :2-15

Jacob dit à sa maison et à tous ceux qui étaient avec lui : Otez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, purifiez-vous, et changez de vêtements.
Nous nous lèverons, et nous monterons à Béthel ; là, je dresserai un autel au Dieu qui m’a exaucé dans le jour de ma détresse, et qui a été avec moi pendant le voyage que j’ai fait.
Ils donnèrent à Jacob tous les dieux étrangers qui étaient entre leurs mains, et les anneaux qui étaient à leurs oreilles. Jacob les enfouit sous le térébinthe qui est près de Sichem.

Depuis l’époque d’Abraham, les gens sont rompus à n’entendre parler que d’un Dieu. Lors des conflits, ils ne tremblent que devant un Dieu. Malgré cela, Jacob/Israël ne s’étonne pas de demander le retrait des signes d’adoration aux dieux étrangers.

Ca correspond aux phases de transitions qui vont amener à l’Exode et à l’obligation du Dieu unique.

 

Ensuite ils partirent. La terreur de Dieu se répandit sur les villes qui les entouraient, et l’on ne poursuivit point les fils de Jacob.

Il se réveille vraiment quand il veut pépère. L’amusant, c’est qu’il ne le fait que pour exercer une terreur (cf. Sodome et Gomorrhe)

Jacob arriva, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à Louz, qui est Béthel, dans le pays de Canaan.
Il bâtit là un autel, et il appela ce lieu El Béthel ; car c’est là que Dieu s’était révélé à lui lorsqu’il fuyait son frère.

Pour mémoire, Jacob a déjà nommé ce lieu du nom de Béthel en Genèse 28:19. Il l’avait d’ailleurs nommé comme une découverte, un peu comme s’il était le Christophe Colomb de Béthel.

Or, Abraham avait déjà campé à cet endroit en Genèse 12:8, et il était clairement identifié[1].

Maintenant, il faut savoir que, d’après le calendrier biblique, Béthel pose un tout petit léger problème de calendrier. En effet, si l’on s’en réfère au texte biblique, Béthel daterait des patriarches et se serait appelé Louz.

Cela signifierait que l’appellation nouvelle de la ville (Béthel) reviendrait directement aux patriarches. Seulement, El était un Dieu Cananéen antique, comme nous l’avons déjà vu, c’est-à-dire bien antérieur aux Hébreux Donc Bethel existait déjà.

De plus, si l’on en juge par la bible, Louz est entre Béthel et Aï (cf Gen 28:19), ce qui nous donne 3 lieux bien distincts.

Qui plus est, en 1934, des fouilles ont eu lieu sur le site de Béthel par des équipes américaines. Deux temples du 3ème millénaire avant notre ère y ont été trouvé, prouvant l’implantation d’un centre populé adorant El.

3 millénaires avant notre ère, c’est… 8 siècles avant Abraham. Dur !

Débora, nourrice de Rebecca, mourut ; et elle fut enterrée au-dessous de Béthel, sous le chêne auquel on a donné le nom de chêne des pleurs.
Dieu apparut encore à Jacob, après son retour de Paddan Aram, et il le bénit.
Dieu lui dit: Ton nom est Jacob ; tu ne seras plus appelé Jacob, mais ton nom sera Israël. Et il lui donna le nom d’Israël.

C’était pas déjà fait, ça ?

Dieu lui dit : Je suis le Dieu tout puissant. Sois fécond, et multiplie : une nation et une multitude de nations naîtront de toi, et des rois sortiront de tes reins.
Je te donnerai le pays que j’ai donné à Abraham et à Isaac, et je donnerai ce pays à ta postérité après toi.
Dieu s’éleva au-dessus de lui, dans le lieu où il lui avait parlé.
Et Jacob dressa un monument dans le lieu où Dieu lui avait parlé, un monument de pierres, sur lequel il fit une libation et versa de l’huile.
Jacob donna le nom de Béthel au lieu où Dieu lui avait parlé.


Rebelote. Jacob nomme pour la troisième fois l’endroit…

Radotez ! L’un des Dieux vous le rendra.

 

La suite…

 

Notes

[1] Il se transporta de là vers la montagne, à l’orient de Béthel, et il dressa ses tentes, ayant Béthel à l’occident et Aï à l’orient. Il bâtit encore là un autel à l’Éternel, et il invoqua le nom de l’Éternel.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*