Le jour du Seigneur épisode 79 – La répétition

Dans le dernier épisode, les Amalécites se font décimer avant que leur leader, Amalek, ne naisse. Un must dans l’uchronie biblique.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la préparation d’une scène mythique que l’on retrouvera dans le nouveau testament.

Pour ce faire, je vous résume rapidement le chapitre 37 de la genèse :

Israël/Jacob a une nombreuse descendance masculine. Parmi elle, il préfère son fils Joseph, le rêveur. Joseph présente la double particularité d’être un fieffé cafteur qui dénonce ses frères, et de rêver sous l’inspiration divine ; il est le digne fils de son père. De fait, ses frères en prennent ombrage et décident de le tuer.

Ne voulant malgré tout pas verser le sang, ils préfèrent le noyer (notez la différence). Mais ces cons le jettent dans un puit à sec.

Genèse 37:20-24

Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes ; nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes.
Ruben entendit cela, et il le délivra de leurs mains. Il dit: Ne lui ôtons pas la vie.
Ruben leur dit: Ne répandez point de sang; jetez-le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père.
Lorsque Joseph fut arrivé auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, de la tunique de plusieurs couleurs, qu’il avait sur lui.
Ils le prirent, et le jetèrent dans la citerne. Cette citerne était vide ; il n’y avait point d’eau.

Gourdes qu’ils sont, et se rendant compte de leur méprise, ils envisagent de le vendre à des marchands d’esclaves. Et, devinez qui a l’idée de la transaction ? Juda, fils de Léa et demi-frère de Joseph.

Genèse 37:26-28

Alors Juda dit à ses frères: Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang?
Venez, vendons-le aux Ismaélites, et ne mettons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre chair. Et ses frères l’écoutèrent.
Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph hors de la citerne; et ils le vendirent pour vingt sicles d’argent aux Ismaélites, qui l’emmenèrent en Égypte.

Fascinant, n’est-ce pas ? On imagine Joseph promis à un magnifique destin, et l’on se croirait presque à la répétition de la vente de Jésus pour 30 deniers par Judas.

Pour ce faire, il faudrait que joseph et ses frères soient 13 mais ils ne sont que 12. C’est sans doute pour cela qu’il a été vendu que pour 20 pièces d’argent.

Au retour, pour couvrir leur forfanterie, ils trempent les vêtements récupérés de Joseph dans du sang de chèvre de manière à laisser penser à leur père que Joseph a été tué par une bête sauvage. Israël est inconsolable comme il se doit.

Morale de l’épisode : Si vous devez tuer quelqu’un, noyez le.

';
Mots-clés : , ,

Val