Le jour du Seigneur épisode 80 – Jésus-Christ, nymphomanie et avortement

Dieu a tué Onan et Er, laissant Tamar, femme de ce dernier, veuve. Juda, son beau-père, lui promet son dernier fils comme époux, mais celui-ci est encore jeune. Aussi, Juda conseille à Tamar de vivre chez son père en attendant que son futur époux soit en âge de l’honorer. Tamar s’exécute ; son beau-père continue de couler des jours tranquilles auprès de sa compagne.

Cette dernière meurt ; Juda part alors à Thimna retrouver ceux qui faisaient paître ses brebis (lire Genèse 38:1-12).

Tamar trépigne de ne pas se faire offrir Schéla, fils de Juda comme époux. Informée du parcours de son beau-père, elle décide de l’abuser et de jouer de ses charmes, comme indiqué en Genèse 38:13-15 :

On en informa Tamar, et on lui dit: Voici ton beau-père qui monte à Thimna, pour tondre ses brebis.
Alors elle ôta ses habits de veuve, elle se couvrit d’un voile et s’enveloppa, et elle s’assit à l’entrée d’Énaïm, sur le chemin de Thimna; car elle voyait que Schéla était devenu grand, et qu’elle ne lui était point donnée pour femme.
Juda la vit, et la prit pour une prostituée, parce qu’elle avait couvert son visage.

Forcément, le père Juda, après une telle abstinence, ne se pose pas de question et succombe à la bergère au cuisseau aguicheur comme le précise Genèse 38:16-18 :

Il l’aborda sur le chemin, et dit: Laisse-moi aller vers toi. Car il ne connut pas que c’était sa belle-fille. Elle dit : Que me donneras-tu pour venir vers moi ?
Il répondit : Je t’enverrai un chevreau de mon troupeau. Elle dit : Me donneras-tu un gage, jusqu’à ce que tu l’envoies ?
Il répondit : Quel gage te donnerai-je ? Elle dit : Ton cachet, ton cordon, et le bâton que tu as à la main. Il les lui donna. Puis il alla vers elle ; et elle devint enceinte de lui.

Enceinte en terme biblique signifie attendre des jumeaux qui ne sortent pas dans le bon ordre et, évidemment et surtout, des garçons.

 

Elle obtient donc de cette union deux enfants mâles prénommés Pérets et Zérach (je reviendrai sur Pérets en fin d’épisode) comme en atteste Genèse 38:27:30 :

Quand elle fut au moment d’accoucher, voici, il y avait deux jumeaux dans son ventre.
Et pendant l’accouchement il y en eut un qui présenta la main ; la sage-femme la prit, et y attacha un fil cramoisi, en disant: Celui-ci sort le premier.
Mais il retira la main, et son frère sortit. Alors la sage-femme dit: Quelle brèche tu as faite! Et elle lui donna le nom de Pérets
Ensuite sortit son frère, qui avait à la main le fil cramoisi ; et on lui donna le nom de Zérach.

Comme il se doit, les noms des enfants sont issus du fait relatif à leur naissance. Peretz signifie brêche en hébreu et Zérah, éclat par allusion au fil écarlate.

Par soucis du raccourci, je vous passe le passage où Juda apprend qu’il est le père. Seule la méthode d’avortement proposée par Juda en Genèse 38:24 est intéressante :

Et Juda dit: Faites-la sortir, et qu’elle soit brûlée.

Maintenant que le décor est fixé, j’aimerais revenir sur Pérets. Dans les écrits, son nom changera parfois. Par exemple, dans l’évangile de Luc, on le retrouve sous le nom de Pharès. Il y est nommé comme ascendant du chef de file de l’église catholique, Jésus-Christ himself en personne.

Evangile selon Luc 3:23-33 :

Jésus avait environ trente ans lorsqu’il commença son ministère, étant, comme on le croyait, fils de Joseph, fils d’Héli,
fils de Matthat, fils de Lévi, fils de Melchi, fils de Jannaï, fils de Joseph,
fils de Mattathias, fils d’Amos, fils de Nahum, fils d’Esli, fils de Naggaï,
fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Sémeï, fils de Josech, fils de Joda,
fils de Joanan, fils de Rhésa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri,
fils de Melchi, fils d’Addi, fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils D’Er,
fils de Jésus, fils d’Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthat, fils de Lévi,
fils de Siméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim,
fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Nathan, fils de David,
fils d’Isaï, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Salmon, fils de Naasson,
fils d’Aminadab, fils d’Admin, fils d’Arni, fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda,

Au final, outre la capacité pour l’époque à établir des généalogie à faire pâlir un mormon, nous retiendrons deux choses :

  1. Jésus-Christ est issu d’une famille aux moeurs douteuses, dont une nymphomane.
  2. La méthode d’avortement préconisée par la bible est l’immolation.

A dimanche prochain.

Amen !

 

La suite…

Vous aimerez aussi...

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*