Le Lucullus du dimanche #15

Amis gourmands bonjour,
Juteux, sucré, une vrai petit soleil voici les attributs les plus courants qu’on lui donne en cette saison.
Ce petit fruits fait le délices des fins de repas mais aussi des petites faims.

Son nom est un hommage à son créateur, ecclésiastique en Algérie à la fin du XIXème siècle.

Elle garnit les mendiants mais ne fait pas partie des gourmandises provençales de saison.

Comme j’ai pu le lire, sa lourdeur n’est pas un handicap et quand sa chair lui colle à la peau, elle est à point.
Petit hybride cloné elle dont il s’agit à besoin d chaleur pour se développer et nous donner du plaisir.

Le Père Clément, de son nom civil Vincent Rodier (1929-12904), chef des pépinières de l’orphelinat de Misserghin (Algérie), l’a créé en croisant la mandarine et de l’orange douce et non amère comme on l’a longtemps cru (*). C’est la société d’agriculture algéroise qui en son honneur nomma le fruit Clémentine.
Ce n’est qu’en 1902 que les premières description furent faites par Trabut et Brichet dans la revue Horticole française.

La clémentine est asperme c’est à dire sans pépin et c’est donc par greffe uniquement qu’on peut en obtenir.
L’INRA travaille depuis 40 ans à la sélection des clémentiniers afin d’obtenir un arbre parfaitement adapté à la corse et d’ici un an nous devrions pouvoir manger les premières SRA535

C’est un IGP Corse (Indication Géographique Protégé) qui produit 98% de la production française essentiellement du côté de Fium’orbu. C’est donc par clonage successif de l’arbre original que l’on a aujourd’hui des plantation complète de clémentiniers. Cependant des mutations naturelles sont apparus ce qui a permis de nouvelles sélections.

Côté cuisine la clémentine en étonnera plus d’un.
Rôtie à la vanille, avec des noix de Saint Jacques ou encore avec des carotte et du miel mais aussi en gâteau, cake elle vous fera fondre de plaisir.

Les fruits de l’hiver que sont les clémentines, les mandarines et les tangerines sont sources de santé.
LA clémentine c’est de la vitamine C (41 mg/100 g), du calcium (26 mg/100g), et du magnésium (11 mg/100g).
En cette saison froide il ne faut pas à oublier le petit plus qui redonne la forme.

(*) Etude chromosomique de l’INRA

Sur ces quelques mots je vous souhaite un bonne semaine
Gastronomiquement Votre Lucullus

Le site de la Confrérie des amis de Lucullus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*