Le Lucullus du dimanche #42

Amis gourmands bonjour,

Les ministres européens de l’agriculture sont ils sourds et aveugles.
En tout cas ils font tous partis d’administrations tellement stupides que ce bon Courteline ne les aurait pas reniées.
Stupides est encore un mot bien léger par rapport à leur agissement.

Connaissez vous les « nouveaux aliments »?
Non évidemment et croyez moi on a pas envie de les connaître. Par nouvel aliment nos bons ministres entendent aliments issus d’animaux clonés.
Chez eux il y a un truc,un machin, qu’en ne pourra jamais cloner c’est leur cerveaux, vu qu’à mon avis ils n’en ont pas et l’ersatz d’intelligence qui aurait pu s’y rapporter.
Franchement ils sont grave à bouffer de la terre. Avec eux l’expression franken bouffe prend toute sa valeur.

Je cite le journal Le Monde relatif au projet de réglementation:
« Le projet concerne non seulement les animaux clonés eux-mêmes mais aussi, et c’est nouveau, leur descendance de première génération (issue par exemple d’un accouplement naturel de deux ovins clonés). Avant toute commercialisation, qui n’est aujourd’hui pas clairement réglementée, ces produits devront obtenir le feu vert de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et de la Commission européenne. »

Les ministres vont à l’encontre du parlement européen qui s’était prononcé en début d’année pour une interdiction pure et simple de ce genre de pratique.

Cependant tout n’est pas perdu Michel Barnier et quelques ministres ont annoncé ne pas soutenir ce projet.
Le ministre français déclarant même:
là où je serai je me battrai pour l’interdiction pure et simple » des aliments clonés « comme pour le bœuf aux hormones ou le poulet chloré. Mais on verra bien vu qu’il n’est plus en charge de l’agriculture mais il est tout de même pressenti pour faire partie de la commission européenne, pourvu que cela soit à l’agriculture

Voici les résultats, publiés en octobre 2008 par la commission européennes, d’une enquête réalisé en juillet 2008 sur 25000 personnes interrogés dans les 27 pays.
81% estiment que les effets à long terme sont inconnus.
84% pensent qu’on manque de recul sur l’impact sur la santé, de la viande et du lait issu d’animaux clonés.

Selon cette même enquête et selon Eurobaromètre , 80% des gens interrogés fournissent une bonne définition de la technique de clonage par transfert nucléaire.

58 % des citoyens européens interrogés estiment que la création de mammifères (bovins, porcins, ovins et caprins) par la technique du clonage à des fins alimentaires « sera toujours injustifiable ».

Il apparaît que 86 % des personnes interrogées estiment que c’est finalement l’industrie agroalimentaire qui profiterait d’une autorisation du clonage animal en vue de la production d’aliments,

Le groupe européen d’éthique des sciences et des nouvelles technologies avait émis un avis cinglant sur cette éventuelle pratique.

Honnêtement, je suis en colère après tous ces pisse vinaigre. Je pensais partir en vacances l’âme en paix mais non patatras voilà qu’il me fâche, me courrouce.
M’enfin comme dit l’ami Gaston je vous souhaite de bonne vacances et vous donne rendez vous dès le début septembre.
J’espère que d’ici là vous aurez profité de tous les produits de nos terroirs. Ils sont tous à découvrir alors n’hésitez pas.

J’aimerai pour finir et avant de vus quitter, citer Anne Roumanoff dans un de ces sketches
« Sur la route levez le pied pas le coude »

Gastronomiquement Votre Lucullus

Le site de la Confrérie des amis de Lucullus

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*