Le Lucullus du dimanche #54

Amis gourmands bonjour,
Comme quoi…
On peut être industriel et vouloir ne pas polluer inutilement tout en assurant la pérennité de son entreprise.
La société Ecobulles propose un procédé qui consiste à gazéifier avec du gaz carbonique l’eau de rinçage des cuves en agroalimentaire. Cela permet d’abaisser le PH ce qui permet de neutraliser les effluent très alcalin des produits de nettoyage.

Ce procédé en accélérant les opérations permet de diminuer la consommation d’eau de 40 à 50%.
La formation de dépôt calcaire, propice au développement bactérien et au vieillissement prématuré du matériel, est réduite ainsi que la formation de mousse lors de l’évacuation. L’égouttage est de 81% plus efficace.

Comme quoi…
Il y a en France 26 interprofessions dans la filière viticole. Le ministre, propose de la réorganiser en 10 interprofessions seulement afin d’apporter des réponses structurelles à la crise permanente que vit la filière.
Pendant les six premiers mois de l’année, les exportations ont baissé de 12% en volume et de 26% en valeur, selon le ministère.
En effet, pour m’intéresser aux vins de notre pays, il me semble que cette crise résulte non pas d’une déficience de qualité de nos vins mais plus d’un problème d’organisation et de marketing international.

Comme quoi…
Novembre mois des produits tripiers. Voilà des produits bien souvent décriés mais qui font partie intégrante de la gastronomie.
Que seraient des bouchées à la reine sans ris de veau?
Que serait une potée sans langues d’agneaux?
Que serait une choucroute sans ses quenelles de foie?

Que serait notre gastronomie sans la tête de veau, les tripes à la normande, une salade de museau, une terrine de hure de sanglier, une andouillette grillée?
Et n’allez pas croire que la cuisine des tripes est exclusivement française, dans tous les pays ou presque on en mange et ce n’est pas forcément comme on pourrait le croire le plat du pauvre.

Comme quoi…
Cette semaine est sorti le Beaujolais nouveau. Véritable histoire de marketing plus que de qualité viticole c’et quand même l’occasion de saucissonner entre copains ce qui est toujours agréable.
Pour ne rien gâcher ce produit s’exporte bien et notamment au japon ou certains prennent des bains de beaujolais. Où va donc se nicher le snobisme surtout à 20€ la bouteille.
Le beaujolais nouveau a généré, en 2008, 43 millions d’euros de chiffres d’affaire et a fait vivre 2800 exploitations pour un total de 19050 hectares. On ne va pas s’en plaindre.

Comme quoi…
Le miel est un bon produit apportant moins de glucide que le sucre classique. 60 cal pour 20 g miel et 80 cal pour 20 g de sucre. Le miel apporte des sels minéraux et des oligoéléments mais fixe également ceux ci (Calcium, magnésium, phosphore) dans l’organisme. Ce qui est bénéfique pour la flore intestinale.
Et quoi de meilleurs lorsqu’il fait froid d’un grog au miel ou tout simplement d’un lait chaud au miel…

Comme quoi…
Sur ces quelques mots je vous souhaite une bonne semaine

Gastronomiquement Votre, Lucullus

Le site de la Confrérie des amis de Lucullus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*