Le Lucullus du dimanche #57

Amis gourmands bonjour,
ah la barbe, voilà que c’est reparti.
Alors que les fêtes de fin d’année s’approchent, une fois encore la même antienne revient dans nos journaux, web, tv, papier.
Foie gras, champagne, saumon telle est la litanie qu’il nous faut ressasser sous peine de ne pas être up to date!.

– Comme si le luxe c’était d’avoir des avoirs pleins nos armoires comme le dit la chanson de Souchon.

– Comme si, le luxe ce n’était que se jeter sur cette chose souvent écoeurante que nos hypermarchés nous vendent à grand renfort de pub et qu’ils appellent le foie gras, avec comme buzz oie ou canard.
– Comme si, le luxe ce n’était que ces tranches souvent grasses et huileuses que nous vendent nos hypermarchés et qu’ils nomment saumon fumé.
– Comme si, le luxe ce n’était que ces bouteilles de vin pétillants, vendues sous l’appelant Champagne mais qui ne valent pas plus qu’une piquette et qui vous donnent mal à la tête.
– Comme si le luxe c’est se donner l’illusion de la richesse.
– Comme si le luxe ce n’était que la richesse.

Non le luxe ce n’est pas cela et ne sera jamais cela.
Question produits festifs, ils seront toujours chers car la production de qualité nécessite toujours beaucoup de main d’oeuvre et de savoir faire. Ils demandent une longue préparation.

Le saumon fumé de bonne qualité ne saurait ressembler à du jambon de poisson comme a pu le dire un de mes enfant lorsqu’ils avait 3 ans.
Au contraire il n’est pas trop fumé pour en conserver la saveur, il n’est pas très gras et n’a pas ces horribles veines blanches des animaux forcés au delà de tout.
Un bon saumon et brillant et non luisant de gras et d’huile

Un foie gras digne de ce nom ne dégueule pas de graisse. Il n’a pas cette texture de pâte de foie de porc, encore qu’il y a des pâtés de foie de porc campagnards meilleurs que certains foies gras.
Un bon foie gras se doit d’avoir une belle couleur tout en nuance avec des éclats rosés et nacrés.
Un bon foie gras est souple sous le doigt.
Un bon foie gras n’est pas luisant, ce qui voudrait dire qu’il regorge à outrance de graisse et donc que l’animal a été forcé et non engraissé comme il se doit.

Un champagne qui voudrait faire honneur à l’appellation et rendre compte du travail des experts qui l’on mis au point ne saurait être vendu vert et fait à la va vite.
Un Champagne n’est pas acide mais tout en rondeur et puissance contenue.
Un vrai champagne qu’ils soit répertorié par RM(*) ou NM(*) est toujours l’oeuvre d’un vigneron et d’un maître de chais soucieux de qualité et même d’excellence.

Mais est ce bien cela le luxe dont on voudrait nous faire croire qu’il faut se jeter à corps perdu dans sa recherche? Faut il avoir une Rollex avant 50 ans?

La possession de l’argent n’est avantageuse que par l’usage qu’on en fait disait Benjamin Franklin et les propos de cet illustre personne sonnent à mes oreilles comme une musique.
Léo Campion avait, quant à lui, cette formule qui résume assez bien ma pensée
Argent : Moyen de tout avoir, sauf un ami sincère, une maîtresse désintéressée et une bonne santé.

Ne vaut il pas mieux faire simple et avoir des amis pour ce que l’on est plutôt que pour ce que l’on a?
En ces temps de fêtes pensez y.

(*)RM pour Récoltant Manipulateur
(*)NM pour Négociant manipulateur
Vous trouverez ceci écrit en tout petit sur le bas de l’étiquette.
RM veut dire que le champagne a été élaboré par le vigneron lui même.
NM signifie que le champagne est issu de l’assemblage de vin de plusieurs vignerons.
Tous les grands champagnes sont étiquetés NM.
Néanmoins et il ne faut pas s’y tromper, les récoltants manipulateurs ont également le savoir faire mais souvent pas les reins assez solides en termes de finances pour pouvoir stocker et élever leur champagne à grand échelle.

Sur ces quelques mots je vous souhaite une bonne semaine Gastronomiquement Votre, Lucullus

Le site de la Confrérie des amis de Lucullus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*