Le Lucullus du dimanche #66

stylisme culinaire Amis gourmands bonjour,
Et elle en est fier la nana!
Voilà ce qui m’irrite la rate au plus haut point en ce dimanche après midi, devant ma feuille blanche.
Tout au long de la semaine je collationne les infos qui pourraient être susceptibles de m’aider dans la rédaction de mon billet hebdomadaire et vendredi matin j’ai trouvé la perle rare. Celle qui me hérisse le poil gravement et que je veux dénoncer.

Styliste culinaire vous connaissez comme métier?
Non évidemment vous êtes des gens honnêtes alors vous ne fréquentez pas ce genre de personnes.

C’est simple, c’est un métier de menteur et de truqueur sous couvert de faire de l’art, du joli on fait des choses qui ne le sont pas joli- joli.

En quoi consiste cette activité?
Il s’agit de mettre en scène la nourriture nous dit elle mais une chose est certaine c’est que si vous mangez le contenu des plats qui se retrouvent sur ses photos êtes mort.
Vaisselle nettoyée au lave-vitre pour que ça brille plus, laques et autres artifices inavouables pour soit disant faire beau, plus chic plus bobo.

Rien de ce que je présente n’est destiné à être mangé avoue-t’elle.
Lorsqu’on parle de nourriture, lorsqu’on présente des plats la moindre des corrections c’est de respecter le produit et de ne pas gâcher la nourriture. Badigeonner le poulet de caramel pour faire croire qu’il est bien rôti c’est de la tromperie.

Des personnes comme vous sévissent dans les magasines culinaires et ne font que culpabiliser la ménagère ou le cuisinier qui se dit que son plat n’a jamais la tête de la photo et que donc il n’est pas un bon cuisinier. Mais avez vous cuisinez vous même, servi un repas à une famille ou à des amis?

Cette personne avoue encore, dans l’article de référence être plus vigilante concernant l’aspect que le goût des produits. Cela ne m’étonne pas des gens superficiels. Les cuisiniers même s’ils cherchent à présenter leurs plats de manière artistique savent que ceux ci sont le résultat d’une élaboration scrupuleuse et que les convives vont se régaler.
Ahhhhh ça fait du bien quand même de se lâcher un peu.

Dans un registre, au demeurant, plus sérieux, le Canada vient de fermer des ports aux pêcheurs des iles Féroé et du Groenland au motifs que ceux ci ne respectent pas les quotas de pêche à la crevette imposés par l’Organisation des pêches de l’Atlantique Nord (Opano).
La Danemark vient en effet d’autoriser unilatéralement ses pêcheurs à capturer 3100 tonnes de crevettes alors que le quota alloué à Copenhague est de 334 tonnes.
L’Opano a pour vocation de lutter contre la surpêche et à s’assurer du renouvellement des stocks de crevettes au sein de l’Atlantique Nord. Le quota de crevettes est de 36000 tonnes annuel

Le Canada afin de préserver ses propres pêcheurs et les stocks a par le passé déjà fermé ses ports à de nombreux pays.
La France entre 1988 et 1992 pour la surpêche au cabillaud (Morue), l’Espagne pour le Turbot en 1995, l’Estonie en 2002 pour infractions répétées sur la crevette.
Bref, si le Canada, veut défendre ses intérêts et ses pêcheurs, il a aussi compris que cela passe par la préservation des espèces qui sont menacées par les pêches intensives et non régulées.

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Le site de la Confrérie des amis de Lucullus

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*