Le Lucullus du dimanche #70

Amis gourmands bonjour,

In Memoriam
Ici git thunnus thynuus
Mort le 19 mars 2010 à Doha

Lâchement assassiné par l’appât du gain et la connerie de nos contemporains

Le thon rouge va donc disparaître de nos mers et océans, ainsi en ont décidé les délégations du CITES en réunion à Doha.

Il doit disparaître pour satisfaire l’appétit du lucre de certaines corporations poissonnières qui préfère crever les poches pleines plutôt que de sauvegarder une espèce primordiale à l’écosystème. Il va disparaître aussi parce qu’on laisse un dictateur, Kadafi en l’occurrence, héberger dans ses ports les thoniers français qui ravagent la méditerranée. Thoniers qui espèrent ainsi échapper à des restrictions éventuelles que pourrait prendre prochainement le gouvernement français ou l’union européenne. Le japon peut également compter sur une autre dictature dans son combat d’arrière garde, celle de la Chine.

Les japonais ont fait un lobbying extraordinaire sur des pays qui visiblement ne se sentent absolument pas concerné par le phénomène. La Tunisie est un exemple typique de la langue de bois comme l’indique l’article publié sur infotunisie ). Encore un pays, pourtant riverain de la méditerranée qui va se laver les mains après son vote contre.

Déjà en 1991 la question de la survie du thon avait été posée par la Suède et déjà le Japon s’y était opposé.
Les capacités de pêche de l’union européenne dépasse de 28000 tonnes, la flotte turque dépasse de « 300% ses quotas ».
Il faut noter aussi que les captures illicites, le braconnage professionnel capture, selon les estimations, 3 fois plus de pièces que les quotas autorisés.
Encore une fois, ne nous y trompons pas, ne fermons pas les yeux et n’accusons pas les autres de nos fautes. Ces salopards qui vont éradiquer le thon viennent de chez nous, sont de chez nous. La principale flotte de pèche au thon est française.

Au fait si vous aviez l’habitude de passer vos vacances d’été à pratiquer les bains de mer sur la costa brava, la côte d’azur, la riviera, en Corse, il va falloir changer vos habitudes et vous rabattre en d’autres lieux. Les proliférations anarchiques des méduses, remarquées ces dernières années, ne fait que commencer et vont s’amplifier. Le thon rouge étant leur principal prédateur s’ils disparaissent, elles auront le champ libre pour venir vous grattouiller le corps.

(72 votes contre, 43 favorables et 14 abstentions)
Etats membres du CITES Afganistan, Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Allemagne, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Autriche, Azerbaïdjan, Bahamas, Bangladesh, Barbade, Bélarus, Belgique, Belice, Bénin, Bhoutan, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brésil, Brunéi Darussalam, Bulgarie, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Chili, Chine, Chypre, Colombie, Comores, Congo, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Cuba, Danemark, Djibouti, Dominique, Égypte, El Salvador, Emirats arabes unis, Equateur, Erythrée, Espagne, Estonie, Etats-Unis d’Amérique, Ethiopie, Ex-République yougoslave de Macédoine, Fédération de Russie, Fidji, Finlande, France, Gabon, Gambie, Géorgie, Ghana, Grèce, Grenade, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Guyana, Honduras, Hongrie, Iles Salomon, Inde, Indonésie, Iran, Irlande, Islande, Israël, Italie, Jamahiriya arabe libyenne, Jamaïque, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Kirghizistan, Koweït, Lesotho, Lettonie, Libéria, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Malte, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Monaco, Mongolie, Monténégro, Mozambique, Myanmar, Namibie, Népal, Nicaragua, Niger, Nigéria, Norvège, Nouvelle-Zélande, Oman, Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Palaos, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, Qatar, République arabe syrienne, République centrafricaine, République de Corée, République de Moldova, République démocratique du Congo, République démocratique populaire lao, République dominicaine, République tchèque, République-Unie de Tanzanie, Roumanie, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Rwanda, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Marin, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Samoa, Sénégal, Serbie, Seychelles, Sierra Leone, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Somalie, Soudan, Sri Lanka, Suède, Suisse, Suriname, Swaziland, Tchad, Thaïlande, Togo, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Turquie, Ucrania, Uruguay, Vanuatu, République bolivarienne du Venezuela, Viet Nam, Yémen, Zambie, Zimbabwe

En gras une partie des pays ayant voté contre l’interdiction du commerce du thon rouge.

Monsieur Patrick Van Kalveren, représentant de Monaco, pays ayant proposé le vote, se pose la question de savoir si l’ICCAT est capable de gérer l’espèce de façon durable. Il craint bien le contraire, arguant qu’en 20 ans la capacité de reproduction est passée de 200 000 t à 60 000 t et que la pêche illicite a été multiplié par trois.

La Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (ICCAT) est une organisation de pêche inter-gouvernementale responsable de la conservation des thonidés et des espèces apparentées de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes.
L’ICCAT compile les statistiques halieutiques des Parties contractantes et des Parties, Entités ou Entités de pêche non-contractantes qui pêchent ces espèces dans l’océan Atlantique ; coordonne la recherche, y compris l’évaluation des stocks, pour le compte de ses membres ; formule des avis de gestion basés sur la science; fournit un mécanisme permettant aux Parties contractantes de décider de mesures de gestion ; et fait paraître des publications pertinentes.
(Les explications sur l’ICCAT sont un copié collé de leur site

Je voulais aussi vous parler de la bière et de la Saint Patrick qui semble mieux marcher que nos autres fêtes commerciales, mais je n’avais plus trop le coeur à cela. Allez savoir pourquoi?

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Le site de la Confrérie des amis de Lucullus

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*