Le Lucullus du dimanche #81

Amis gourmands bonjour,
Nous voici à l’approche des grandes vacances que tout le monde attend avec impatience. L’été est propice aux déplacements dans nos régions. Nous qui sommes bien souvent des citadins allons avoir le plaisir de partir à la campagne, à la montagne, au bord de la mer ou de l’océan. Nous avons la possibilité de nous rapprocher de nos sources, nos origines.

En terme de terroirs et de la connaissance de ceux ci le moment est propice. C’est le moment de découvrir une autre façon de se nourrir, en pouvant acheter ses produits directement chez le producteurs. C’est le moment unique pour créer le lien indispensable à un pays entre une population et ceux qui travaillent à la nourrir.

Bien sûr on trouve des employés des industries agro-alimentaires mais ce n’est pas le cas de tous et c’est pendant les vacances qu’on a la possibilité de rencontrer ces derniers. C’est le maraîcher, sur le marché du village qui vend sa production cueillie du matin ou de la veille, c’est le producteur de fromage qui connait les vaches qui lui donnent leur lait, il est peut être lui même éleveur. C’est le boucher du village qui achètent ses bêtes localement et qui connait bien le producteur et ses pratiques d’élevage. C’est le vigneron qui vend directement son vin et qui prendra le temps de faire visiter ses vignes et vous parlera de sa passion. C’est le charcutier qui comme Eric Termet à Lanquidic, producteur d’andouilles qui a changé radicalement, il y a quelques années, son approvisionnement après avoir rencontrer un éleveur de porc qui nourrissait ses bêtes uniquement avec des pommes de terre et des céréales.

Passion c’est le maître mot. Nous qui avons l’habitude de faire nos commissions, nos courses, dans les supermarchés et autres hyper temples de la bouffe, n’avons jamais l’occasion de rencontrer les producteurs mais surtout nous n’avons pas le temps de discuter avec eux. L’été c’est le moment favorable à tout cela. C’est le moment où l’on se rapproche de la terre.

Dernièrement je lisais un article sur les abeilles, et sur la multiplication des ruches en milieu urbains.
Cela fait longtemps que les ruches sont dans nos villes et avec la multiplications des espèces végétales, parfois exotiques, la qualité et la quantité sont là. Pour anecdotique qu’il puisse être cet article avait pour point de départ les Apidays. Rencontre organisées par l’Unaf, l’union national de l’apiculture française ayant pour thème, l’abeille sentinelle de l’environnement. Nous sommes tous au courant des problèmes de forte mortalité que rencontre les abeilles. Les vacances d’été sont, pour le moins, le moment idéal pour rencontrer les apiculteurs. Ils sont tous prêts à vous parler de leur métier tel qu’ils le vivent.

La fin juin c’est souvent l’heure des bilans. Depuis septembre 2009 pas moins de 40 billets et 400 recettes. C’est également 265 missives, bulletins et paniers depuis septembre 2003.
C’est aujourd’hui 2470 recettes et cela grâce à vous et je vous en remercie.

Voilà je vais vous retrouver début Septembre pour une nouvelle saison des paniers de Lucullus. En attendant profitez des vos congés, soyez prudents sur les routes, j’aimerai bien tous vous retrouver. Profitez des produits des nombreux terroirs que vous allez croiser et rapportez moi vos expérience.

Sur ces quelques mots je vous souhaite d’excellentes vacances.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*