Le Lucullus du dimanche #93

Amis gourmands bonjour,
Cette semaine beaucoup d’infos à retransmettre.
Tout d’abord une affaire de la plus haute importance.
Le 16 novembre 2010, l’UNESCO a inscrit le repas gastronomique des français au patrimoine immatériel de l’humanité. C’est la première fois qu’un tel honneur est fait à une gastronomie.

Non pas, que d’autres cultures, n’aient pas une gastronomie digne de ce nom mais il est toujours très agréable de voir que celle de la France ait ainsi pu être distinguée et qui plus est la première.
Ce qui est remarquable également ce sont les attendus du comité intergouvernemental de l’Unesco.
Il est dit que le repas gastronomique des français relève d’une pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes.

Tout est dit sur l’art de vivre à la française lorsque l’on reprend les arguments des experts mandatés par l’Unseco.
« Avec ses rituels et sa présentation, le repas gastronomique des Français remplis les conditions pour rejoindre la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Si cette distinction met en exergue les grands chefs de notre cuisine, je pense qu’elle honore encore plus les hommes et les femmes qui le dimanche venu, mettent en scène la convivialité familiale qui aura son point orgue autour d’une table et devant une bon plat fait avec l’envie de faire plaisir. N’en doutons pas il y a plus de plaisir à faire bien manger que manger soi même, même si l’un n’empêche pas l’autre évidemment.

J’y vois également un effet secondaire, c’est la mise en avant de la diversité culinaire et des pratiques qui y sont liées.
Alors que nous avançons vers une uniformisation du goût, cette distinction met en avant la grande variété de cuisines que l’on rencontre dans nos repas gastronomiques. C’est la reconnaissance des terroirs et de histoire de nos régions et pays. Cette distinction a ouvert une brèche dans une certaine forme de mondialisation absurde et surtout industrielle qui voudrait nous voir manger la même cochonnerie sortant de l’ensemble des usine à bouffe. Cette distinction c’est la reconnaissance de l’homme en tant qu’individu par rapport à la masse.

Autre point important de la semaine, le SEL.
Cela fait longtemps que des groupes de scientifiques et des associations tirent la sonnette d’alarme en ce qui concerne notre consommation de chlorure de Sodium, le sel.
Un groupe de chercheurs et de médecins viennent de créer SALT pour « Sodium alimentaire: limitons le taux ».
Nous consommerions en moyenne 10 g de sel par jour alors que les spécialistes demandent à ne pas dépasser 6 g.
Le sel est cause d’hypertension et de maladies cardiovasculaires. Le sel augmente l’élimination du calcium des os et donc une augmentation du calcium dans les urines ce qui provoque des calculs rénaux. Il se pourrait bien également que l’abus de sel soit un facteur aggravant dans des pathologies tel que le cancer de l’estomac, l’obésité et le diabète.

Ce qu’il faut bien voir, c’est que l’apport du sel pas recours à la salière n’apporte que 10% de notre consommation mais que la grande partie de notre consommation vient par le sel caché dans les préparations alimentaires de toutes sortes.
Dans tous les produits industriels on trouve de sel en plus ou moins grande quantité car le sel est un exhausteur de goût. Il relève plus les saveurs et c’est pourquoi les industriels en usent et en abusent ne plus de sa capacité à conserver les aliments. Si nous en doutez encore prenez n’importe quel produit de consommation courante, pain, pizza, saucisson, fromage, boite de conserve et recherchez dans la liste des ingrédients tous ceux qui contiennent le mot sodium. Vous serez alors édifiés sur la question.

Enfin,la bataille du thon rouge continue et jusqu’au 27 novembre se tient la réunion de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (CICTA).
J’aurais le plaisir de vous en reparler prochainement, mais la France tout comme l’Espagne n’est pas des plus regardante dans la gestion de ses quotas.

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellent semaine.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*