Le lucullus du dimanche #95

Amis gourmands bonjour,
La cuisine industrielle, et industrialisée, nous y sommes confrontés tous les jours, que cela se passe dans notre assiette à la maison ou sur notre lieu de travail et même dans les restaurants.
Ce constat fait une question se pose.
Le mot industriel est il compatible avec les concepts de cuisine authentique, de cuisine saine, de cuisine variée.
La réponse n’est pas simple bien évidemment sinon cela serait trop facile et même la question ne se poserait pas.

Dernièrement s’est tenu le SIAL, Salon International de l’Alimentation. C’est le lieu de rencontre privilégié de tous les acteur du monde de l’alimentation et donc industriel. La grande tendance, car on ne peut plus parler de nouveautés, c’est le bio, le durable, et même l’équitable.
Dans un monde, peut être, parfait on pourrait tendre vers une fusions de ces trois tendances.

En fait l’alimentation à la maison suit bien souvent le monde industriel.
Tout commença avec le bio et le grenelle de l’environnement qui fixa des quotas et édicta des directives en terme d’alimentation collective, entendez dans les écoles, les hôpitaux…
Qu’en est il vraiment de cette dynamique qu’ont voulu promouvoir l’état et les associations qui ont participé à cet événement.
Ces directives entrainent une modification du code des marché public afin d’y intégrer les nouvelles obligations en termes de traçabilité des produits entrant dans la composition des plats servis en restauration collective.
Elle y intègre également, selon Matthieu Grégory, conseiller chargé de l’alimentation, des signes de qualités, de la sécurité alimentaire et du bien-être animal, le développement des circuits courts d’approvisionnement, le changement des chaînes de productions avec la mise en œuvre de légumeries parfois collectives prenant en compte la saisonnalité et la fraîcheur des productions.

Le GEMRCN pour Groupe d’Etude des Marchés Restauration Collective et Nutrition qui existe depuis 1999 a pour objectif d’améliorer la qualité nutritionnelle des repas servis en collectivité.
Vous pourrez trouver très facilement sur le net en tapant GEMRCN toutes la documentation nécessaire
mais je recommande le site du ministère de l’agriculture et les pages suivantes

Bien sûr la présentation y est valorisée mais on y trouve néanmoins beaucoup de choses qui sont faciles à recouper au près des associations.
J’aurais pu vous détailler certaines documentation mais alors ce n’aurait plus été un billet hebdomadaire.

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellent semaine.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*