Le Lucullus du dimanche #78

Amis gourmands bonjour,
Les fins de semaines se suivent et ne se ressemblent pas . Autant la semaine dernière nous avons eut un soleil radieux que cette semaine le temps est maussade pour ne pas dire plus.
Enfin cela donne le temps d’aller aux nouvelles.
Yves Jego ancien ministre a remis début mai un rapport préconisant un nouveau label « Fabrication française ».

Le titre de ce rapport de 226 pages est éloquent
En finir avec la mondialisation anonyme
La traçabilité au service des consommateurs et de l’emploi

La publication, dont le lien suit, est construite en deux parties principale. Tout d’abord un constat et ensuite des propositions dont celle d’adjoindre des étoiles au label Made in France afin de mettre en valeur les entreprises qui fabriquent l’essentiel de leur production sur le territoire national. Le nombre d’étoiles varierait avec le niveau de valeur ajoutée produite dans l’Hexagone. Cela permettait de distinguer les produits intégralement fabriqués en France de ceux qui sont assemblés localement à partir de matières premières importées.
Rapport de la mission Yves Jego

Les acrylamides vous connaissez?
Non et c’est dommage car franchement c’est de la cochonnerie.
Je cite « 
« L’acrylamide est une substance qui peut se former dans certains aliments, en particulier dans les produits riches en amidon, lors de processus de cuisson à haute température tels que la friture, la cuisson au four et le rôtissage. Une déclaration de l’EFSA de 2005 a confirmé que l’acrylamide est à la fois cancérigène et génotoxique (c’est-à-dire qu’il peut causer des dommages au matériel génétique des cellules). »

L’EFSA ou European Food Safety Authority vient de publier un résumé des niveaux d’acrymalide présent dans divers type d’aliments et c’est dans les succédanés de café, qui comprend les boissons de type café à base de céréales, comme l’orge ou la chicorée qu’on en trouve le plus ainsi que dans les chips de pommes de terre.
Dossier complet à cette adresse.
Le dossier EFSA A-Z sur les acrymalides

Un petit mot pour finir sur la dure vie du locavore.
Le loca quoi?
Le Locavore est cher ami, la personne qui a choisi de se nourrir le plus possible de produits issus de son environnement proche. Malheureusement il convient d’être prudent car comme le mentionne un journal de cette semaine, le champignon de Paris vient bien souvent de l’étranger tout comme les graines de la fameuse moutarde de Dijon qui viendrait à hauteur de 90% du Canada. Il en est de même du fameux melon charentais venant bien souvent du Sénégal et même de Chine.
Bref restons vigilants mes amis et regardez bien les étiquettes lorsque vous faites vos courses.

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Le site de la Confrérie des amis de Lucullus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*