Le mirage du "Travailler plus pour gagner plus"

Leur philosophie politique néo / ultra libérale s’étant avérée obsolète et néfaste pour l’humanité toute entière, le staff gouvernemental se répand, dans les médias, en qualificatifs élogieux sur le dispositif des heures supplémentaires faisant partie du « paquet fiscal » autrement appelé « loi TEPA ».

Il faut quand même regarder ça de plus près si on veut que l’expression « mirage » soit le terme exact.

Voici l’extrait du volet du paquet fiscal concernant les heures supplémentaires :

« A partir du 1er octobre 2007, les salaires versés au titre des heures supplémentaires seront exonérés de l’impôt sur le revenu.
Les cotisations sociales acquittées tant par le salarié que par l’employeur seront réduites : l’ampleur de cette réduction sera fixée par décret.
Le gouvernement présentera au Parlement, avant le 1er juillet 2009, un rapport sur l’évaluation de cette réforme.
Le coût du dispositif est estimé à 6 milliards d’euros par an pour l’Etat, qui reversera intégralement à la Sécurité sociale le montant des allègements de cotisations ».

Etat des lieux :

Les heures supplémentaires évaluées par la DARES (1) ET ACOSS (2) se répartissent de cette façon :

2006 : 630 millions d’heures pour 5,5 millions de salariés (1).

2007 : 730 millions d’heures (1) —> soit +100 millions par rapport à 2006 (au million d’heures près)

La modification du cadre réglementaire concernant les hôtels, cafés et restaurants, a conduit à réintégrer 99 millions d’heures supplémentaires (1) dans le compte d’heures de 2007

Tout ceci est intervenu avant l’application du volet Heures supplémentaires du paquet fiscal, entré en vigueur le 1/10/2007.

2008 : 725 millions d’heures pour 5,5 millions de salariés (2)

Comme vous pouvez le constater, les heures supplémentaires réalisées sur l’année pleine de 2008, ne sont pas plus nombreuses qu’en 2007.

Donc le travailler plus pour gagner plus est une fumisterie et du pipo, et ce n’est qu’un slogan de campagne qui en a berné plus d’un et qui subsistera comme tel.

Seulement voilà, il y a encore des déclarations erronées, émanant des politiciens (nes) en charge des affaires, qui font comme si les heures supplémentaires de 2008 sont un plus par rapport aux années précédentes.

(1) DARES :Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques (qui est une direction du ministère du travail)

(2) ACOSS : Agence centrale des organismes de sécurité sociale (qui est un établissement public à caractère administratif)

Eud’la bonne lecture le boulet fiscal,
mais aussi Travailler plus pour virer plus

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*