Le monte-escaliers, un luxe abordable

Une maison à étages se transforme en un vrai calvaire lorsque l’on vieillit ou que l’on est en situation de handicap moteur. La mobilité au sein du logement est fortement réduite et contraint l’occupant aux facultés motrices amoindries d’occuper uniquement le rez-de-chaussée. Cette option oblige à repenser et réaménager totalement l’habitat à grands frais pour installer les commodités (salle de bains et wc) et la literie à hauteur de rue tout en tentant de préserver un espace de convivialité.

Il existe pourtant une autre alternative tenant en l’installation d’un monte-escaliers.

L’avantage d’une telle installation est multiple. La partie de vie commune à la famille est préservée. L’occupant à mobilité réduite retrouve une autonomie relative en sa demeure et en profite pleinement.

monte_escaliers

Mais malgré cela, le cap de l’installation est difficilement franchissable, souvent pour des raisons pécuniaires. Pour beaucoup, le coût de réalisation d’un monte-escaliers paraît prohibitif et rebute avant même toute demande de renseignement. Pourtant, en fonction de l’architecture du logement, et selon que l’habitat soit équipé d’un escalier droit ou courbe, le coût global oscille entre 2990 et 17000 euros pour les modèles les plus perfectionnés en neuf ou en occasion.

Parce que les monte-escaliers peuvent s’acheter d’occasion. Il existe un marché pour cela !

Associé à cela, quelques dispositions réglementaires peuvent même alléger la facture finale comme par exemple :

  • le crédit d’impôt (voir le lien service public sur les crédits d’impôts) de 25% pour les séniors et personnes à mobilité réduite ;
  •  les subventions de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) qui peuvent couvrir tout ou partie des frais d’installation.

En complément du monte-escaliers, il convient évidemment de s’entourer de quelques précautions d’usage comme la signature d’un contrat de maintenance avec un prestataire de confiance. Là encore, le coût est relativement faible puisqu’il faut compter en moyenne 250 euros par an pour s’assurer du bon fonctionnement de l’appareil. C’est-à-dire 25 euros par mois pour parer à toute panne. Sachez que ces contrats s’accompagnent souvent de conditions promotionnelles avantageuses sur les pièces de rechange.

Pour être tout à fait complet sur le sujet, il existe une autre offre en monte-escaliers uniquement pour les escaliers droits standards de 14 marches : la location de monte-escaliers. Cette option s’adresse aux personnes dont la mobilité est réduite temporairement après opération de la hanche ou du genou, par exemple. Dans ce cadre, la location s’effectue pour 36 mois maximum. Le coût de location mensuel varie de 50 à 150 euros selon le modèle et un dépôt d’arrhes de 50% du montant du matériel est demandé par les professionnels avant l’installation.

Pour aller plus loin dans votre recherche d’un monte-escaliers, je vous recommande le site encasa-experts.com. Une référence en la matière !

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*