Le Mystère de la Joconde (Si ça, c’est pas du titre)

joconde Oui bon, je sais. Ca fait deux articles dans la rubrique « con du jour » aujourd’hui. En même temps, ça fait tellement longtemps que je n’en ai pas fait que j’ai des provisions.

Le sujet qui m’amène, pour en revenir à mes moutons, et accessoirement les votres, est le secret de la joconde.

Ahhhhh la belle affaire, me direz vous. Sûr qu’un truc aussi important, faut pas s’en foutre comme d’une guigne. D’ailleurs, Gotlib, en son temps, avait imaginé les raisons de ce sourire énigmatique et l’impact que ce petit tableau aurait eu s’il s’était nommé « regard lubrique du modèle louchant sur les couilles velues du peintre ». Cette dernière trouvaille m’a tellement marqué que près de 20 ans après, je m’en souviens encore, c’est dire.

Le secret de la joconde est, parait-il, enfin révélé grâce à un ordinateur de l’université d’Amsterdam qui a appliqué au tableau un logiciel de reconnaissance des émotions (sic) développé en collaboration avec l’université de l’Illinois (USA). Notre Mona Lisa est donc 83% heureuse, 9% écoeurée, 6% craintive et 2% en colère. Et c’est tant mieux.

Personnellement, je suis 5% amusé, 10% surpris et 85% agacé que l’on ressorte un équivalent morphopsychologique des vieilles thèses phrénologiques du Docteur Gall[1].

D’ici à ce qu’on fasse passer les entretiens d’embauche après que votre trombine soit passée à la moulinette, il n’y a pas loin.[2]

Bref, qu’on foute la paix à la Joconde et qu’on la prenne pour ce qu’elle est… un tableau.

Notes

[1] Le Docteur Gall est l’inventeur d’une pseudo science reposant sur le fait que la conformation du crâne (bosses et creux) est en corrélation directe avec les capacités du cerveau. Au XIXè siècle, on prétendait savoir si quelqu’un était criminel ou non (savoir ce qu’il avait dans la tête), rien qu’en lui tâtant le crâne ; et si vous entendez encore parler de la bosse des maths (qui contrairement à ce qu’on pense est sous l’arcade sourcillière, et non derrière la tête), c’est à cause de cet abruti

[2] Edit du même jour : On vient de me signaler que ces pratiques existent déjà (merci Pouipouille). Elles ne seront donc que facilitées grâce à ce logiciel. Voir le lien sur jobdumidi.com

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*