Les retraites : pas maigres, pas réformées pour tout le monde !

La loi n° 55-366 du 3 avril 1955 article 19, assure, aux anciens Présidents de la République, « une dotation annuelle d’un montant égal à celui du traitement indiciaire brut d’un conseiller d’état en service ordinaire ».

Et, en 1985, conformément à une « décision » signée par Laurent Fabius, alors Premier ministre de François Mitterrand, l’État a permis, aux anciens présidents de la République, de disposer, sans limite de plafond ni de durée,

d’un certain nombre d’avantages aux frais de notre République :

  • un appartement de fonction meublé et équipé
  • une équipe d’au moins 7 personnes, voire plus
  • frais de séjours assurés dans nos ambassades
  • tous les voyages pris en charge : – ferroviaires – aériens – maritimes

d’un cumul des revenus :

  • retraite conséquente
  • dotation annuelle d’un montant brut (environ 6000 € par mois), égal au salaire d’un conseiller d’état en service ordinaire
  • primes de sujétions spéciales d’un montant tenu secret

Ces montants sont cumulables avec d’autres pensions ou salaires

A tous ces avantages, il faut ajouter le salaire de présence, à vie, de chaque président de la République au sein du Conseil Constitutionnel.

Tous ces avantages sont consentis jusqu’au dernier Président de la République sortant, Nicolas Sarkozy.

François Hollande a promis, en janvier 2013, de modifier les textes qui s’appliqueront à partir de lui-même.

Nous verrons bien ce qu’il en sera.

En tous cas, lorsque Nicolas Sarkozy a engagé une soi-disant réforme des retraites, au cours de son mandat, il aurait été bien inspiré de commencer par réformer le statut qui est le sien actuellement.

Ce sujet concerne les avantages attribués aux Présidents de la République, mais il ne faut pas oublier qu’il y a aussi de nombreuses niches avantageuses chez les Députés et les Sénateurs qui nous révulsent.

Pour en savoir plus

 

Vous aimerez aussi...

8 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*