Paradoxe identitaire

Une bombe, qui fort heureusement n’a pas explosé, a été placée devant les locaux de la police et de la justice à Corte (Haute-Corse) et un lance-roquettes a été découvert à Ajaccio (Corse du sud).

Une nouvelle fois, les nationalistes corses ont manifesté leur volonté de se désengager de la France, de retrouver leur identité nationale. Une nouvelle fois, très certainement, les coupables ne seront pas retrouvés, personne ne bougera.

Ce qui m’amène à la question suivante : Pourquoi laisse-t-on tranquille des gens qui ne demandent qu’à ce qu’on ne les reconnaisse plus comme français alors que dans le même temps, on nous impose un état d’urgence pour d’autres qui ne demandent qu’à ce qu’on les reconnaisse comme tel ?

Il y a destruction du bien public et atteinte à l’intégrité de l’Etat dans les deux cas, non ? A moins que brûler une perception ou un commissariat soit mieux perçu que de brûler une école.

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*