Pétrole : Mensonge sur le prix de vente à la pompe

Le graphe ci-dessous représente le cours du baril de pétrole depuis un an :

cours du petrole

On y voit clairement l’évolution qui a conduit au pic de l’été 2008, avec un baril frisant les 150$ et le litre dépassant les 1.50 euros à la pompe en France.

On y lit également la chute sous la barre des 50$ enregistrée en novembre 2008, et surtout en décembre 2008 (Pour mémoire, il s’agissait à l’époque d’une réaction des marchés face à la croissance économique mondiale).

La conséquence immédiate de cette improbable chute du baril de pétrole avait d’ailleurs été, pour l’ensemble des consommateurs, une baisse appréciée des prix à la pompe : Moins de 1 euros le litre.

Il y avait de quoi se réjouir.

Et ça s’est réjoui, surtout du côté de nos amis du gouvernements, bizarrement. Pas un jour avant Noël sans que les informations ne titrent sur le prix à la pompe à moins de 6.57 francs (1 euros). Pas un jour sans qu’un éminent représentant de l’écrasante majorité présidentielle ne se targue d’avoir participé, sous la coupe du châtelain, à la prise en compte effective de la baisse du baril sur le prix de revente.

D’ailleurs de mémoire, et si je m’en réfère à ma station service fétiche, le litre se vendait 1.56 euros en été 2008 et 0.98 euros avant Noël.

Malheureusement, l’effet n’a été que de courte durée, surtout que tout le monde s’est focalisé sur Obama et autres Sarkozeries.

Alors forcèment, le prix à la pompe a monté légèrement… d’abord. Puis un peu plus.

Pourtant, comme l’indique le graphe ci-dessus, le baril n’a pas vraiment explosé. Pire ! Il est plus bas maintenant qu’avant Noël. Au moment où je vous écris, il est à 39.39$.

Du coup, j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi, chez mon pompiste fétiche, le prix du litre de Sans Plomb 95 est à 1.31 euros avec un baril à 39.39$ alors qu’il était à 0.99$ avec un baril à 40.50$ ???

Hein ? Pourquoi ?

Giskette

Geekette coquette avec un chat et un gros défaut... mes parents : je m'appelle Gisèle

6 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*