Pourquoi dit-on « Avoir un nom à coucher dehors » ?

L’expression « Avoir un nom à coucher dehors » prend racine au moyen-âge, époque des auberges et des relais de poste où l’on échangeait les chevaux.

coucher_dehors

Les chambres desdites auberges étaient souvent attribuées à la tête du client, mais surtout au nom. Car à l’époque, le nom que l’on portait était en relation avec le statut social.

Ainsi, ecclésiastiques et « monsieur de » se voyaient attribuer les chambres. Les bons catholiques dont le nom évoquait le métier ou la position tels que Couturier, Lefebure (l’ouvrier), Barbier, Mitterand (le mesureur), … avaient le droit à l’étable près des bêtes.Les voyageurs au nom exotique tels que Turquin (Le turc) ou Sarrazin finissaient… à la belle étoile.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*