Séniors, clés pour le diagnostic de fragilité, à l’usage, aussi, des proches

La fragilité est un état de vulnérabilité

Ce sont des personnes qui n’arrivent pas à se relever d’un stress causé par de nombreuses situations. Elles sont autonomes et non dépendantes et vivent absolument normalement

C’est une diminution des moyens de défense peut être due par les altérations de l’âge (mais des incertitudes subsistent à l’heure actuelle)

Les symptômes sont définis dans le tableau suivant

Geriatrie1-symptomes

Il faut 3 ou plus de symptômes pour qualifier l’état de fragilité

A ce stade, le degré de fragilité est réversible

Il existe un bilan gériatrique standardisé pour s’assurer, objectivement, du degré de fragilité

Si la fragilité est avérée, on s’attaque aux symptômes qui prédominent

La prise en charge est établie suivant le tableau ci-après

Geriatrie2-prise_en_charge

Si l’état de fragilité n’est pas traité, ça entraine des risques majeurs avec gros risques : – d’hospitalisation – de verser dans la dépendance – etc …

Et cette dépendance devient irréversible, alors, attention !

Une étude, à laquelle prennent part les organismes de retraite, s’articule selon les points du tableau ci-après

Geriatrie3-evolution

C’est un auto questionnaire qui va permettre, aux personnes elles mêmes, de détecter l’évolution de leur état

Selon le résultat de cette interrogation, qualifié dans le tableau ci-après, il faut consulter son praticien

Geriatrie4-degre_fragilite

Les caisses de retraite organisent régulièrement des ateliers dans les domaines : – nutrition – rééducation physique – etc …, pour combattre l’état de fragilité

Contrairement aux médecins experts en gériatrie, les médecins de médecine générale ne connaissent pas toujours ces problèmes

Il convient donc que les patients soient fortement demandeurs de la prise en charge de leur état

Merci à Madame Le Professeur Françoise Forette, éminente experte en médecine interne et en gériatrie, qui s’exprimait dans l’émission  Magazine de la santé  sur France 5,  jeudi 14/01/2016

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*