Solidarité quand tu nous tiens

Salariée, salarié,

Sois heureux (se), tu es presque au terme de ta magnifique journée de solidarité « foutage de gueule » en faveur de nos vieux et orchestrée par le gouvernement.

Pour historique, nous jouons au cons aujourd’hui pour avoir laissé crevé lors de la dernière canicule nombre de personnes âgées. Tout le monde a fait des « Ahhh », des « Ohhh », s’est senti concerné ou pas (si l’on en juge par la quantité de cadavres n’ayant pas été réclamés) et dans l’urgence, on nous a pondu ce grand jour où nous avons en principe le droit de bosser pour peau de balle.

La belle affaire ! Justement l’année qui présente le moins de jours fériés depuis perpète. Et tant qu’à faire, c’est aux pauvres gens qui triment toute l’année pour deux francs six sous qu’on demande d’être solidaire, les revenus du capital n’étant sans doute pas apte à la solidarité…

Je ne nie pas le fait qu’il y ait besoin d’un soutien de la population en faveur des plus nécessiteux (mes deux lecteurs en savent quelque chose), ou de ceux qui ont un besoin particulier mais que tout le monde s’y colle.

Pour l’année prochaine, au lieu de nous virer un jour de repos ancré dans la tradition, ne serait-il pas envisageable de nous faire sauter une journée de RTT ? Et au passage, taxer doublement ceux qui n’ont pas mis la main au porte-monnaie cette année ? Ca risque de faire bondir mais j’ai entendu parler d’une possible taxation via une hausse de la CSG et comme ça commence à me faire chier pompon de payer de l’impôt pour tout et pas mal de rien, la première option reste encore la meilleure.

Et puis comme ça au moins, les lycéens – peuplade indigène fréquentant une certaine catégorie d’établissements – pourront rester au chaud chez eux. Il est bon de rappeler qu’ils ne sont pas salariés, qu’on se fout suffisamment de leur gueule et qu’ils n’ont pas à payer les pots cassés.

Solidarité c’est tout le monde, ou tout au moins ceux à même d’aider, à moins que la phrase d’Alain Monnier soit vraiment d’actualité : « La solidarité entre les pauvres hante les livres bien pensants écrits par des gens aisés »

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*