Bible

  • <p><strong><a href=Après que Jacob ait nommé le caillou sur lequel il a dormi, avant de rejoindre son oncle, du nom de Bethel, il reprend sa route et s'approche de sa destination.

    Genèse 29:1-31

    Jacob se mit en marche, et s'en alla au pays des fils de l'Orient.
    Il regarda. Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c'était à ce puits qu'on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l'ouverture du puits était grande.
    Tous les troupeaux se rassemblaient là ; on roulait la pierre de dessus l'ouverture du puits, on abreuvait les troupeaux, et l'on remettait la pierre à sa place sur l'ouverture du puits.
    Jacob dit aux bergers : Mes frères, d'où êtes-vous? Ils répondirent : Nous sommes de Charan.
    Il leur dit : Connaissez-vous Laban, fils de Nachor ? Ils répondirent : Nous le connaissons.
    Il leur dit : Est-il en bonne santé ? Ils répondirent : Il est en bonne santé ; et voici Rachel, sa fille, qui vient avec le troupeau.
    Il dit : Voici, il est encore grand jour, et il n'est pas temps de rassembler les troupeaux ; abreuvez les brebis, puis allez, et faites-les paître.
    Ils répondirent : Nous ne le pouvons pas, jusqu'à ce que tous les troupeaux soient rassemblés ; c'est alors qu'on roule la pierre de dessus l'ouverture du puits, et qu'on abreuve les brebis.
    Comme il leur parlait encore, survint Rachel avec le troupeau de son père ; car elle était bergère.
    Lorsque Jacob vit Rachel, fille de Laban, frère de sa mère, et le troupeau de Laban, frère de sa mère, il s'approcha, roula la pierre de dessus l'ouverture du puits, et abreuva le troupeau de Laban, frère de sa mère.
    Et Jacob baisa Rachel, il éleva la voix et pleura.
    Jacob apprit à Rachel qu'il était parent de son père, qu'il était fils de Rebecca. Et elle courut l'annoncer à son père.
    Dès que Laban eut entendu parler de Jacob, fils de sa soeur, il courut au-devant de lui, il l'embrassa et le baisa, et il le fit venir dans sa maison. Jacob raconta à Laban toutes ces choses.
    Et Laban lui dit : Certainement, tu es mon os et ma chair. Jacob demeura un mois chez Laban.
    Puis Laban dit à Jacob : Parce que tu es mon parent, me serviras-tu pour rien ? Dis-moi quel sera ton salaire.
    Or, Laban avait deux filles : l'aînée s'appelait Léa, et la cadette Rachel.
    Léa avait les yeux délicats ; mais Rachel était belle de taille et belle de figure.

    On l'aura tous compris. Jacob est arrivé chez son Oncle. Il tombe sous le charme de Rachel, sa cousine bergère.

    Laban laisse Jacob se reposer un mois et conclut ensuite un accord avec lui : le faire travailler pour lui sans salaire en échange d'un bien, c'est à dire l'une de ses filles.

    Jacob jauge les filles qui lui sont proposées et préfère Rachel à Léa, soeur de cette dernière, à qui il ne trouve que des yeux délicats. Elégante manière de souligner une supposée laideur. Puis il accepte le marché, posant son dévolu sur Rachel. Dont acte !

    Jacob aimait Rachel, et il dit : Je te servirai sept ans pour Rachel, ta fille cadette.
    Et Laban dit : J'aime mieux te la donner que de la donner à un autre homme. Reste chez moi !
    Ainsi Jacob servit sept années pour Rachel : et elles furent à ses yeux comme quelques jours, parce qu'il l'aimait.
    Ensuite Jacob dit à Laban : Donne-moi ma femme, car mon temps est accompli : et j'irai vers elle.
    Laban réunit tous les gens du lieu, et fit un festin.

    Les sept années se sont maintenant écoulées. Jacob demande son dû : Rachel. Seulement, les choses ne vont pas de dérouler comme prévu :

    " title="Le jour du Seigneur épisode 73 – Polygamie et fécondation assistée" />

    Le jour du Seigneur épisode 73 – Polygamie et fécondation assistée

    Après que Jacob ait nommé le caillou sur lequel il a dormi, avant de rejoindre son oncle, du nom de Bethel, il reprend sa route et s'approche de sa destination.

    Genèse 29:1-31

    Jacob se mit en marche, et s'en alla au pays des fils de l'Orient.
    Il regarda. Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c'était à ce puits qu'on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l'ouverture du puits était grande.
    Tous les troupeaux se rassemblaient là ; on roulait la pierre de dessus l'ouverture du puits, on abreuvait les troupeaux, et l'on remettait la pierre à sa place sur l'ouverture du puits.
    Jacob dit aux bergers : Mes frères, d'où êtes-vous? Ils répondirent : Nous sommes de Charan.
    Il leur dit : Connaissez-vous Laban, fils de Nachor ? Ils répondirent : Nous le connaissons.
    Il leur dit : Est-il en bonne santé ? Ils répondirent : Il est en bonne santé ; et voici Rachel, sa fille, qui vient avec le troupeau.
    Il dit : Voici, il est encore grand jour, et il n'est pas temps de rassembler les troupeaux ; abreuvez les brebis, puis allez, et faites-les paître.
    Ils répondirent : Nous ne le pouvons pas, jusqu'à ce que tous les troupeaux soient rassemblés ; c'est alors qu'on roule la pierre de dessus l'ouverture du puits, et qu'on abreuve les brebis.
    Comme il leur parlait encore, survint Rachel avec le troupeau de son père ; car elle était bergère.
    Lorsque Jacob vit Rachel, fille de Laban, frère de sa mère, et le troupeau de Laban, frère de sa mère, il s'approcha, roula la pierre de dessus l'ouverture du puits, et abreuva le troupeau de Laban, frère de sa mère.
    Et Jacob baisa Rachel, il éleva la voix et pleura.
    Jacob apprit à Rachel qu'il était parent de son père, qu'il était fils de Rebecca. Et elle courut l'annoncer à son père.
    Dès que Laban eut entendu parler de Jacob, fils de sa soeur, il courut au-devant de lui, il l'embrassa et le baisa, et il le fit venir dans sa maison. Jacob raconta à Laban toutes ces choses.
    Et Laban lui dit : Certainement, tu es mon os et ma chair. Jacob demeura un mois chez Laban.
    Puis Laban dit à Jacob : Parce que tu es mon parent, me serviras-tu pour rien ? Dis-moi quel sera ton salaire.
    Or, Laban avait deux filles : l'aînée s'appelait Léa, et la cadette Rachel.
    Léa avait les yeux délicats ; mais Rachel était belle de taille et belle de figure.

    On l'aura tous compris. Jacob est arrivé chez son Oncle. Il tombe sous le charme de Rachel, sa cousine bergère.

    Laban laisse Jacob se reposer un mois et conclut ensuite un accord avec lui : le faire travailler pour lui sans salaire en échange d'un bien, c'est à dire l'une de ses filles.

    Jacob jauge les filles qui lui sont proposées et préfère Rachel à Léa, soeur de cette dernière, à qui il ne trouve que des yeux délicats. Elégante manière de souligner une supposée laideur. Puis il accepte le marché, posant son dévolu sur Rachel. Dont acte !

    Jacob aimait Rachel, et il dit : Je te servirai sept ans pour Rachel, ta fille cadette.
    Et Laban dit : J'aime mieux te la donner que de la donner à un autre homme. Reste chez moi !
    Ainsi Jacob servit sept années pour Rachel : et elles furent à ses yeux comme quelques jours, parce qu'il l'aimait.
    Ensuite Jacob dit à Laban : Donne-moi ma femme, car mon temps est accompli : et j'irai vers elle.
    Laban réunit tous les gens du lieu, et fit un festin.

    Les sept années se sont maintenant écoulées. Jacob demande son dû : Rachel. Seulement, les choses ne vont pas de dérouler comme prévu :

    Lire la suite...

  • <p>Depuis le dernier épisode, <a href=Isaac a profité de l'alliance passée avec Dieu et Jacob doit fuir suite à la trahison faite à son frère ; sa mère Rebecca l'envoie chez Laban, son frère, à Harrân (cf. Genèse 27).

    Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    En chemin, Jacob fait une halte pour la nuit et rêve de Dieu :

    Genèse 28:11-13

    Il arriva dans un lieu où il passa la nuit; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là.
    Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.
    Et voici, l'Éternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit: Je suis l'Éternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité.

    Saisi par son songe, il décide, dès son réveil, de donner un nom au lieu :

    Genèse 28:17-19

    Il eut peur, et dit: Que ce lieu est redoutable ! C'est ici la maison de Dieu, c'est ici la porte des cieux !
    Et Jacob se leva de bon matin ; il prit la pierre dont il avait fait son chevet, il la dressa pour monument, et il versa de l'huile sur son sommet.
    Il donna à ce lieu le nom de Béthel ; mais la ville s'appelait auparavant Luz.

    Rien de plus normal. Ainsi, le caillou de dodo se nomme Béthel.

    Béthel se décompose Beth-El, ce qui signifie La maison du Seigneur, avec Beth pour maison et El pour... le nom d'un dieu sémitique ancien appartenant à un aréopage polythéiste n'ayant rien à voir ni avec Yahweh, ni avec Elohim. Manque de bol !

    " title="Le jour du Seigneur épisode 72 – Manque de bol" />

    Le jour du Seigneur épisode 72 – Manque de bol

    Depuis le dernier épisode, Isaac a profité de l'alliance passée avec Dieu et Jacob doit fuir suite à la trahison faite à son frère ; sa mère Rebecca l'envoie chez Laban, son frère, à Harrân (cf. Genèse 27).

    Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    En chemin, Jacob fait une halte pour la nuit et rêve de Dieu :

    Genèse 28:11-13

    Il arriva dans un lieu où il passa la nuit; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là.
    Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.
    Et voici, l'Éternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit: Je suis l'Éternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité.

    Saisi par son songe, il décide, dès son réveil, de donner un nom au lieu :

    Genèse 28:17-19

    Il eut peur, et dit: Que ce lieu est redoutable ! C'est ici la maison de Dieu, c'est ici la porte des cieux !
    Et Jacob se leva de bon matin ; il prit la pierre dont il avait fait son chevet, il la dressa pour monument, et il versa de l'huile sur son sommet.
    Il donna à ce lieu le nom de Béthel ; mais la ville s'appelait auparavant Luz.

    Rien de plus normal. Ainsi, le caillou de dodo se nomme Béthel.

    Béthel se décompose Beth-El, ce qui signifie La maison du Seigneur, avec Beth pour maison et El pour... le nom d'un dieu sémitique ancien appartenant à un aréopage polythéiste n'ayant rien à voir ni avec Yahweh, ni avec Elohim. Manque de bol !

    Lire la suite...

  • <p>Au dernier épisode, nous en étions aux problèmes de conception de <strong>Genèse 26:1-12</strong>. Depuis, Isaac a fait fortune grâce à l’aide de Dieu ; son troupeau est immense.</p> <p>Cette situation provoque la jalousie d’Abimélec. Il comble les puits où s'abreuve les bêtes d'Isaac, et chasse ce dernier de ses terres. Isaac repart pour le pays de Guérar. Il y creuse de nombreux puits abondants en eaux inconnus des autochtones. Fâchés car revendiquant la propriété de l'eau, les paysans chassent à leurs tours Isaac, ses chèvres et ses serviteurs.</p> <p>A force de se faire jeter de tous les coins, Isaac retourne avec hommes, femmes et troupeaux vers <em>Beer Shéba</em>. A cet endroit, Dieu lui apparait :</p> <p><strong>Genèse 26:23-25</strong></p> <blockquote><p>Il [Isaac] remonta de là à Beer Schéba.<br />
L'Éternel lui apparut dans la nuit, et dit: Je suis le Dieu d'Abraham, ton père; ne crains point, car je suis avec toi; je te bénirai, et je multiplierai ta postérité, à cause d'Abraham, mon serviteur.<br />
Il bâtit là un autel, invoqua le nom de l'Éternel, et y dressa sa tente. Et les serviteurs d'Isaac y creusèrent un puits. <br /></p> <p></p></blockquote> <pre></pre> <p>Premier cas d'alzheimer déclaré, il s'avère que Dieu a déjà rencontré Isaac par deux fois :</p> <p><strong>Genèse 25:11</strong></p> <blockquote><p>Après la mort d'Abraham, Dieu bénit Isaac, son fils. Il habitait près du puits de Lachaï roï.</p></blockquote> <pre></pre> <p>et</p> <p><strong>Genèse 25:21-23</strong></p> <blockquote><p>Isaac implora l'Éternel pour sa femme, car elle était stérile, et l'Éternel l'exauça: Rebecca, sa femme, devint enceinte.<br />
Les enfants se heurtaient dans son sein; et elle dit: S'il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte? Elle alla consulter l'Éternel.<br />
Et l'Éternel lui dit: Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.<br /></p> <p></p></blockquote> <pre></pre> <p>Aussi, pourquoi diantre Dieu se présente-t-il de nouveau à Isaac ? Aurait-il peur de ne pas être reconnu ce Dieu immanent ?</p>

    Le jour du Seigneur épisode 71 – Alzheimer Party

    Au dernier épisode, nous en étions aux problèmes de conception de Genèse 26:1-12. Depuis, Isaac a fait fortune grâce à l’aide de Dieu ; son troupeau est immense.

    Cette situation provoque la jalousie d’Abimélec. Il comble les puits où s'abreuve les bêtes d'Isaac, et chasse ce dernier de ses terres. Isaac repart pour le pays de Guérar. Il y creuse de nombreux puits abondants en eaux inconnus des autochtones. Fâchés car revendiquant la propriété de l'eau, les paysans chassent à leurs tours Isaac, ses chèvres et ses serviteurs.

    A force de se faire jeter de tous les coins, Isaac retourne avec hommes, femmes et troupeaux vers Beer Shéba. A cet endroit, Dieu lui apparait :

    Genèse 26:23-25

    Il [Isaac] remonta de là à Beer Schéba.
    L'Éternel lui apparut dans la nuit, et dit: Je suis le Dieu d'Abraham, ton père; ne crains point, car je suis avec toi; je te bénirai, et je multiplierai ta postérité, à cause d'Abraham, mon serviteur.
    Il bâtit là un autel, invoqua le nom de l'Éternel, et y dressa sa tente. Et les serviteurs d'Isaac y creusèrent un puits.

     

    Premier cas d'alzheimer déclaré, il s'avère que Dieu a déjà rencontré Isaac par deux fois :

    Genèse 25:11

    Après la mort d'Abraham, Dieu bénit Isaac, son fils. Il habitait près du puits de Lachaï roï.

     

    et

    Genèse 25:21-23

    Isaac implora l'Éternel pour sa femme, car elle était stérile, et l'Éternel l'exauça: Rebecca, sa femme, devint enceinte.
    Les enfants se heurtaient dans son sein; et elle dit: S'il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte? Elle alla consulter l'Éternel.
    Et l'Éternel lui dit: Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.

     

    Aussi, pourquoi diantre Dieu se présente-t-il de nouveau à Isaac ? Aurait-il peur de ne pas être reconnu ce Dieu immanent ?

    Lire la suite...

  • <p>Lisez ce passage :</p> <p><strong>Genèse 26:1-7</strong></p> <blockquote><p>Il y eut une famine dans le pays, outre la première famine qui eut lieu du temps d'Abraham; et Isaac alla vers Abimélec, roi des Philistins, à Guérar.<br />
L'Éternel lui apparut, et dit: Ne descends pas en Égypte, demeure dans le pays que je te dirai.<br />
Séjourne dans ce pays-ci: je serai avec toi, et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j'ai fait à Abraham, ton père.<br />
Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel; je donnerai à ta postérité toutes ces contrées; et toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité,<br />
parce qu'Abraham a obéi à ma voix, et qu'il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois.<br />
Et Isaac resta à Guérar.<br />
Lorsque les gens du lieu faisaient des questions sur sa femme, il disait: C'est ma soeur; car il craignait, en disant ma femme, que les gens du lieu ne le tuassent, parce que Rebecca était belle de figure.<br /></p> <p></p></blockquote> <p>Ca ne vous rappelle rien ? Si ? Vous avez raison.</p> <p>Abraham, le père d'Isaac avait déjà utilisé l'argument du c'est ma soeur", par deux fois, pour présenter sa femme, Sara. Une première fois en Egypte, une seconde fois chez... Abimélec.

    Et c'est ce même Abimélec qui maintenant se fait abuser par Isaac, fils d'Abraham, sur l'identité de la femme qu'il convoite. Car c'est un chaud lapin le père Abimélec.

    Déjà à l'époque de Sara, il avait de sérieuses vues dessus. Autant vous dire qu'avec Rebecca, il est maintenant sur les charbons ardents.

    " title="Le jour du Seigneur épisode 70 – Tel père, tel fils" />

    Le jour du Seigneur épisode 70 – Tel père, tel fils

    Lisez ce passage :

    Genèse 26:1-7

    Il y eut une famine dans le pays, outre la première famine qui eut lieu du temps d'Abraham; et Isaac alla vers Abimélec, roi des Philistins, à Guérar.
    L'Éternel lui apparut, et dit: Ne descends pas en Égypte, demeure dans le pays que je te dirai.
    Séjourne dans ce pays-ci: je serai avec toi, et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j'ai fait à Abraham, ton père.
    Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel; je donnerai à ta postérité toutes ces contrées; et toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité,
    parce qu'Abraham a obéi à ma voix, et qu'il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois.
    Et Isaac resta à Guérar.
    Lorsque les gens du lieu faisaient des questions sur sa femme, il disait: C'est ma soeur; car il craignait, en disant ma femme, que les gens du lieu ne le tuassent, parce que Rebecca était belle de figure.

    Ca ne vous rappelle rien ? Si ? Vous avez raison.

    Abraham, le père d'Isaac avait déjà utilisé l'argument du "c'est ma soeur", par deux fois, pour présenter sa femme, Sara. Une première fois en Egypte, une seconde fois chez... Abimélec.

    Et c'est ce même Abimélec qui maintenant se fait abuser par Isaac, fils d'Abraham, sur l'identité de la femme qu'il convoite. Car c'est un chaud lapin le père Abimélec.

    Déjà à l'époque de Sara, il avait de sérieuses vues dessus. Autant vous dire qu'avec Rebecca, il est maintenant sur les charbons ardents.

    Lire la suite...

  • <p>Dans l'épisode de la semaine passée, <a href=Ismaël et Abraham décédaient. Aujourd'hui, Isaac s’apprête à connaître les joies de la paternité médicalement assistée.

    On remarque qu’une nouvelle fois, le problème de stérilité nécessitant l’intervention divine est purement féminin (Ne cherchez pas, vous ne trouverez jamais d’homme stérile dans ce bouquin). Et forcément – c’est la norme – la descendance est purement masculine. :

    Genèse 25 :21-26

    Isaac implora l'Éternel pour sa femme, car elle était stérile, et l'Éternel l'exauça: Rebecca, sa femme, devint enceinte.
    Les enfants se heurtaient dans son sein; et elle dit: S'il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte? Elle alla consulter l'Éternel.
    Yahweh lui dit : « deux peuples sont dans ton sein et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.
    Les jours où elle devait accoucher s'accomplirent; et voici, il y avait deux jumeaux dans son ventre.
    Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil; et on lui donna le nom d'Ésaü.
    Ensuite sortit son frère, dont la main tenait le talon d'Ésaü; et on lui donna le nom de Jacob. Isaac était âgé de soixante ans, lorsqu'ils naquirent.

    Ces versets font apparaître les personnages de Esaü et Jacob.

    Esaü est le premier vil roux de la bible. Les autres seront Saül, ennemi de David, puis Caïphe, le prêtre du Sanhédrin qui vend Jésus aux romains ou encore Judas. Cette couleur de cheveux est tellement associée au mal et à la tromperie que même les chevaux de satan sont roux.

    Comme s’il fallait une soupape, la seule exception biblique est David, premier roi d’Israël. Mais c’est normal, il est annonciateur de Jésus, à moins que…

    " title="Le jour du Seigneur épisode 69 – Les frères ennemis" />

    Le jour du Seigneur épisode 69 – Les frères ennemis

    Dans l'épisode de la semaine passée, Ismaël et Abraham décédaient. Aujourd'hui, Isaac s’apprête à connaître les joies de la paternité médicalement assistée.

    On remarque qu’une nouvelle fois, le problème de stérilité nécessitant l’intervention divine est purement féminin (Ne cherchez pas, vous ne trouverez jamais d’homme stérile dans ce bouquin). Et forcément – c’est la norme – la descendance est purement masculine. :

    Genèse 25 :21-26

    Isaac implora l'Éternel pour sa femme, car elle était stérile, et l'Éternel l'exauça: Rebecca, sa femme, devint enceinte.
    Les enfants se heurtaient dans son sein; et elle dit: S'il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte? Elle alla consulter l'Éternel.
    Yahweh lui dit : « deux peuples sont dans ton sein et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.
    Les jours où elle devait accoucher s'accomplirent; et voici, il y avait deux jumeaux dans son ventre.
    Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil; et on lui donna le nom d'Ésaü.
    Ensuite sortit son frère, dont la main tenait le talon d'Ésaü; et on lui donna le nom de Jacob. Isaac était âgé de soixante ans, lorsqu'ils naquirent.

    Ces versets font apparaître les personnages de Esaü et Jacob.

    Esaü est le premier vil roux de la bible. Les autres seront Saül, ennemi de David, puis Caïphe, le prêtre du Sanhédrin qui vend Jésus aux romains ou encore Judas. Cette couleur de cheveux est tellement associée au mal et à la tromperie que même les chevaux de satan sont roux.

    Comme s’il fallait une soupape, la seule exception biblique est David, premier roi d’Israël. Mais c’est normal, il est annonciateur de Jésus, à moins que…

    Lire la suite...