Tout sur l’accord du participe passé

Parce qu’on m’a posé la question de comment accorder le participe passé, et que j’ai eu un gros gros énorme doute avant de répondre, je me suis dit que je ne devais pas être le seul dans ce cas.

Parce qu’à force de lire des conneries, on finit par ne plus savoir écrire correctement, je vous propose une aride mais nécessaire piqûre de rappel sur les règles d’accord du participe passé :

 

La règle générale :

 

Le participe passé employé sans auxiliaire s’accorde comme un adjectif qualificatif :

Pierre ramasse les feuilles tombées

Le participe passé des verbes conjugués avec l’auxiliaire être s’accorde avec le sujet du verbe :

Pierre ramasse les feuilles qui sont tombées

Le participe passé des verbes conjugués avec l’auxiliaire avoir est invariable :

Vous avez ramassé les feuilles mortes

Toutefois, il s’accorde avec le C.O.D (Complément d’Objet Direct) lorsque celui-ci est placé devant lui :

Les feuilles que vous avez ramassées sont jaunies par l’automne

Remarque : seuls les participes terminés par une consonne (s ou t) ont un féminin phonétiquement différent du masculin

La pièce que nous avons repeinte

Les règles complémentaires :

Les verbes pronominaux :

 

L’auxiliaire des verbes pronominaux est toujours le verbe être. Leur participe passé s’accorde normalement avec le sujet.

Toutefois, quand, dans un verbe pronominal, le pronom réfléchi a la valeur d’un complément indirect (me = à toi, te = à toi, …) l’accord se fait comme si l’auxiliaire était avoir, c’est-à-dire avec le COD qui précède le verbe

Réfléchi direct :

Ils se sont endormis tard

Réfléchi indirect qui s’accorde comme le verbe avoir :

Nous nous sommes lavé les mains

Ils se sont nui gravement

Accord du verbe avoir lorsque le COD est placé avant :

Voici les disques que je me suis achetés

Remarque : En cas d’hésitation sur la fonction du pronom réfléchi (COD, COI ?), il suffit de mettre le verbe au présent.

Si le pronom réfléchi a valeur du complément indirect, on peut lui substituer lui/leur.

Les enfants se sont montré leurs jouets, se montrent, lui montrent leurs jouets : réfléchi indirect

Les enfants se sont regardés dans la glace, se regardent : se réfléchi direct

Les enfants se sont rencontrés sur la plage : se réfléchi direct

Les verbes impersonnels

 

Le participe passé des verbes impersonnels ou construits impersonnellement est toujours invariable.

Il est tombé une pluie fine

Quelle tenacité il lui a fallu pour parvenir à ses fins

Le participe passé suivi d’un infinitif

 

Le participe passé s’accorde lorsque le COD qui précède se rapporte au verbe conjugué :

Quelle troupe avez-vous vue jouer ? Quelle troupe est le COD de avez-vous vue.

Et il reste invariable lorsque ce COD se rapporte à l’infinitif

Quelle pièce avez-vous vu jouer ? Quelle pièce est le COD de jouer.

 

Les pronoms LE et EN

 

Quand le COD qui précède est le pronom neutre le (représentant une proposition), ou le pronom adverbial en, le participe passé reste invariable

Isabelle est plus studieuse qu’on ne l’aurai cru (l’ = qu’elle était studieuse)

Il y a déjà des violettes, j’en ai vu

Les adverbes de quantité

 

Quand le COD qui précède est un adverbe de quantité suivi de son complément, le participe s’accorde avec ce complément

Combien de cartes as-tu distribuées ? parce que cartes est avant le verbe

Combien as-tu distribué de cartes ? parce que dans ce cas cartes suit le verbe

 

Pas compliqué, n’est-ce pas ?

';

Val