Trinque ou Trick ?

beer Quand j’étais petit, outre le fait que je n’étais pas grand, je foutais la paix aux adultes les veilles de toussaint.

A mon époque, gavés de crèpes et déguisés, nous emmerdions les gens les veilles de mercredi des cendres, à mardi gras.

Le 31 octobre, pas de fête celtique ultra-commerciale sponsorisée par la chambre syndicale de la confiserie, pas d’augmentation du chiffre d’affaires pour Mattel, Hasbro, Haribo, j’en passe et des meilleurs.

Enfin, c’est pas trop le principe de la fête qui me gave. Ce que je trouve absurde, c’est qu’on nous ait bourré le mou en prétendant que cette fête d’Halloween (All Hallow’s Even ou fête des saints) n’était pas une fête américaine mais bel et bien une fête d’origine européenne revenant au pays alors qu’il ne s’agit, dans sa forme actuelle, que d’une pure et vraie fête américaine. N’importe quoi pourvu que la pilule passe.

Bref, après un noël sponsorisé par coca (je ferai un billet là dessus bientôt), une fête des mères et pères et mères imposée par fleuristes et quincalliers, une fête des grands-mères insufflée par un cafetier, voilà les fêtes celtiques ; Saint-Patrick en est le meilleur exemple.

Puisque des fêtes anglo-saxonnes, on ne retient que le côté « Anglo-Celte » pourquoi ne s’occuperait-on pas du côté « Saxon-Bavarois » avec une bonne grosse fête de la bière, hein ? Vous imaginez le bazar ?

16 jours à s’enfiler des chopes, bouffer de la charcuterie et vomir partout. Wunderbar !

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*