VirtualBox sous Ubuntu Edgy

Il reste un dernier PC équipé windows à la maison. Une vraie saloperie qui coince dès qu’elle peut. Toujours un truc qui cloche. Quand ce n’est pas une mauvaise reconnaissance d’un périphérique, c’est l’explorer qui bloque, entrainant avec lui la barre des taches, les menus…

Pour parer à cette situation, ça fait longtemps que j’envisage de le migrer sous Linux (Ubuntu), de manière à gagner en stabilité/fiabilité et en temps de maintenance.

Seulement voilà, quelques applications propres à windows empêchent de franchir le pas. Wine ne permet pas de tout faire tourner, sauf à passer des heures – et encore – en paramètrage, et la solution de virtualisation que j’avais testé (VMWare) restait soumise à license. En outre, elle me provoquait de nombreux plantage lors de la gestion de l’usb.

Je me suis tourné vers d’autres joyeusetés de type Qemu mais rien à faire, ça ne répondait pas à mes attentes.

Dernièrement, je suis tombé sur un article indiquant que la communauté des Ubunteros s’emballait pour VirtualBox, une solution de virtualisation tombée récemment sous license GPL.

Je me suis donc muni d’une machine équipée d’une Ubuntu Edgy pour procéder à l’installation de VirtualBox, sans grand espoir.

Pour ce faire, je me suis assisté de ces documents :

et notamment du passage relatif à la gestion de l’usb sur ubuntu-fr.

Eh bien, après avoir ramé une petite dizaine de minutes le temps de comprendre le fonctionnement de ce machin, figurez vous que ça fonctionne. La carte graphique est reconnue, la carte son également quant à l’usb, un vrai régal (à condition de penser à cliquer sur « Devices -> USB Devices -> Le_nom_du_periph » dans la barre de menu de la VM lancée).

En résumé, VirtualBox s’avère être un très bon outil pour ceux, autres que les gamers-bouffeurs-de-ressources-système (ne vous attendez pas à tourner plus gros que les sims) qui ne peuvent pas vraiment lacher windows parce qu’équipés de progiciels inadaptables ou de petites applications n’ayant pas encore leur équivalent.

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*